Haïti-Genre : L’ambassade américaine honore des personnalités pour leur contribution sur la problématique des femmes

P-au-P, 26 août 2015 [AlterPresse] --- Par le biais de sa titulaire, Pamela Ann White, l’ambassade américaine en Haïti a honoré, ce mercredi 26 août 2015, dans les locaux de la Radio-télé Ginen, près d’une dizaine d’artistes, comédiennes et comédiens, communicatrices et communicateurs, pour leur contribution dans un spot radiophonique, visant à sensibiliser la population haïtienne sur la problématique des femmes victimes de violences, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Ce spot de sensibilisation vise à combattre toutes formes de violences contre les femmes dans la société, laisse entendre l’ambassadrice américaine Pamela White, en fin de mission en Haïti.

Ce spot prodigue des conseils aux femmes victimes de violences, comme sur la nécessité de se rendre, dans l’immédiat, dans un centre de santé pour obtenir les premiers soins.

« Il faut continuer à le faire. Il faut parler avec les gens », clame-t-elle.

Les femmes ont besoin d’être entendues, non seulement à travers les stations de radio, mais également à travers leur participation dans les élections, insiste Pamela Ann White.

L’ambassadrice sortante étasunienne en Haïti a souligné le travail effectué par la Solidarite fanm Ayisyèn (Solidarité des femmes Haïtienne/Sofa), qui lutte en faveur des femmes en Haïti.

Myria Charles, plus connue sous nom de Sister M, l’une des voix du spot, explique combien « le spot (de sensibilisation) concerne la problématique des femmes victimes de violence ».

« Les spots sont assez clairs… Le fait de ne pas envoyer la fille à l’école, mais d’y envoyer le garçon, [tend à] exposer, au départ, la fille à être victime de violence. Si elle n’a pas une éducation adéquate, elle devra toujours être dépendante d’un homme. Dès qu’une femme est dépendante, elle va subir, qu’on le veuille ou non, une forme de violence », avertit Myria Charles.

Ce spot de sensibilisation devrait apporter beaucoup dans la société, « parce que tout passe par l’éducation, par la sensibilisation », suggère Myria Charles.

Jean Lucien Borges, le directeur de la Radio-Télé Ginen, a remercié l’ambassade américaine en Haïti, spécialement Pamela Ann White, d’avoir contribué, sur la Radio Télé Ginen, à la cause de la femme en Haïti.

Parmi les personnalités honorées, figurent Jean Lucien Borges, le directeur-fondateur de la Radio-Télé Ginen, Marie Joseph Borges, Cynthia Jean-Louis, Fernel Valcourt plus connu sous le nom de Jesifra, Stéphanie Saint-Louis, Carel Pèdre, Myria Charles, Evincy Dorzel, (la chanteuse) Pascale Monfort. [jep rc apr 26/08/2015 15:50]