Español English French Kwéyol

Haïti-Élections : Le Cep met en garde 17 partis politiques qui ont perturbé le premier tour des législatives de 2015

Mais, aucune incidence sur les résultats préliminaires...

P-au-P, 25 août 2015 [AlterPresse] --- Le Conseil électoral provisoire (Cep) lance une mise en garde à l’encontre de 17 partis et regroupements politiques dont les candidats et sympathisants ont perturbé la journée électorale du 09 août 2015 en saccageant des centres de vote et en emportant des matériels électoraux.

Le Cep met en garde les représentants légaux de ces partis et regroupements politiques qu’en cas de récidive, des candidats inscrits sous leur bannière seront exclus de la course électorale suivant l’article 119 alinéa (c) du décret électoral du 2 mars 2015, selon le communiqué # 51 du Cep, dont a pris connaissance AlterPresse.

Le Cep dit déplorer que des membres, sympathisants et candidats se réclamant de plusieurs organisations politiques ont commis des exactions compromettant le bon déroulement du scrutin dans 8 départements. Seuls les Nippes et le Sud-Est ont été épargnés.

Parmi les partis et regroupements politiques qui ont été mis en garde on retrouve en tête d’une liste de 18 le Parti haïtien tèt kale (Phtk), Bouclier, Vérité, Ayiti an aksyon,Le Parti Pont, la Fusion, la Konvansyon inite demokratik (Kid), Renmen Ayiti, Reparenn, Parti populaire national (Ppn), Pitit Desalin et Korega.

Cet avertissement du Cep n’a apparemment aucune incidence sur les statistiques publiées en tant que résultats préliminaires du premier tour des législatives, le 21 août dernier, et qui ont soulevé la réprobation de divers secteurs politiques.

Ces statistiques montrent que les partis concernés dans les violences mentionnées par le Cep sont les mieux classés.

Par ailleurs, le Cep appelle à l’esprit patriotique des partis et regroupements politiques en vue de porter leurs candidats et sympathisants à respecter scrupuleusement les dispositions du décret électoral.

Le Cep dit réitérer sa détermination à tout mettre en œuvre pour la tenue d’élections « libres honnêtes et démocratiques » à travers le pays. [bd kft gp apr 25/08/2015 12 :15]