Dépêches

Haïti-RD : L’État haïtien ne veut pas recevoir des apatrides sur son territoire


mercredi 19 août 2015

P-au-P, 19 août 2015 [AlterPresse] --- La république d’Haïti ne veut pas accueillir, sur son territoire, des personnes en situation d’apatridie, que déporterait la République Dominicaine voisine, annonceLe gouvernement haïtien.

« L’État haïtien [est déterminé] de ne pas recevoir sur son territoire des personnes menacées d’apatridie », prévient le ministère des affaires étrangères dans une note de presse transmise à AlterPresse.

Depuis le 17 juin 2015 et la fin du Plan national (dominicain) de régularisation des étrangers (Pnre), des milliers de personnes ont franchi la frontière pour se réfugier en Haïti.

Certaines personnes ne connaissent de ce pays ni la langue ni la culture, ni n’y ont point d’attache.

Le ministère haïtien des affaires étrangères annonce avoir convoqué, ce mercredi 19 août 2015, les responsables de tous les postes consulaires en République Dominicaine, en vue de trouver des solutions à la déportation des sans papiers haïtiens du pays voisin.

Le ministère déclare avoir appris, par son ambassade en territoire voisin, que les Haïtiens en situation irrégulière venaient de faire l’objet de mesures de déportations.

Pourtant, « les négociations entamées par les parties haïtienne et dominicaine dans la perspective de la révision du protocole d’accord fixant les mécanismes de rapatriements » n’ont pas encore abouti, déplore le ministère, rappelant qu’Haïti est « attachée » au principe de ce protocole.

Pour le mois de juillet 2015, 949 personnes ont été rapatriées par les autorités dominicaines et 7679 sont rentrées en Haïti « de leur propre gré », indique la plateforme Groupe d’appui aux rapatriés et réfugiés (Garr).

Au total, plus de 65 mille personnes sont déjà rentrées en Haïti, suivant des chiffres officiels dominicains.

20% des retours seraient forcés, selon une enquête de l’Organisation internationale pour les migrations (Oim).

Les Etats-Unis d’Amérique ont récemment adopté une position contre toute déportation massive de sans papiers par la République Dominicaine. [apr 19/08/2015 10 :05]