Dépêches

Haïti-Élections : Le chef de service accusé par Opont, dément


lundi 10 août 2015

P-au-P, 10 août 2015 [AlterPresse] --- Joseph Hébert Lucien, chef de service au sein du Conseil électoral provisoire (Cep), accusé par le président de l’institution, Pierre Louis Opont, de s’être enfui avec des mandats et du matériel appartenant au Cep, a fait un démenti dans plusieurs médias.

Lucien dit avoir subi des menaces de la part de représentants de partis politiques pour expliquer son départ inopiné.

Il affirme être à la disposition de la justice tout en rejetant l’accusation selon laquelle il aurait emporté des mandats destinés aux représentants de partis ainsi que du matériel appartenant au Cep.

Lucien affirme aussi avoir été agressé verbalement par Pierre Louis Opont, alors qu’il faisait face à d’énormes difficultés dans son travail.

Hier 9 aout, lors d’une conférence de presse bilan, Pierre Louis Opont a indiqué qu’une plainte a été déposée contre le chef de service qui selon lui, était en cavale. Presqu’au même moment, celui-ci parlait en direct sur la station privée de radio Zenith Fm.

« Il a laissé le Cep sans avertir son supérieur hiérarchique… Nous n’avons pas de nouvelle à date, nous ne pouvons pas nous prononcer sur ses motivations », a ajouté Opont, parlant toutefois « d’une volonté délibérée du chef de service de saboter le processus ».

La question de mandats destinés aux représentants de partis au sein des bureaux de vote lors du premier tour des législatives, a particulièrement agité l’opinion ce week-end. Des heurts ont éclaté dans certaines zones, à l’image de Marigot (sud-est), le jour du vote, en lien avec cette affaire. [kft gp apr 10/08/2015 13 :15]