Haïti-Elections : 1 électrice blessée par balle à Desdunes (Artibonite), 1 électeur touché à l’arme blanche à Belladère

P-au-P, 09 août 2015 [AlterPresse] --- Une électrice a été blessée par balle à Desdunes (Artibonite), tandis qu’un électeur a été frappé à l’arme blanche à Belladère (Plateau central) : tels sont 2 cas d’agressions enregistrées, dans la matinée de ce dimanche 9 août 2015, à l’occasion du scrutin législatif.

La Police nationale d’Haïti (Pnh) a procédé à plusieurs arrestations, dont un candidat à la députation à Jacmel (Sud-Est), un agent exécutif intérimaire à Belladère ainsi que 3 personnes pour détention illégale d’armes aux Gonaïves (Artibonite).

Des retards et incidents sont enregistrés dans certains départements du pays.

Artibonite : Agression et arrestations

Une électrice dénommée Victoria Jean-Baptiste a été atteinte d’une balle à la bouche, ce dimanche 9 août 2015, à Desdunes (commune dans le département de l’Artibonite), alors qu’elle était en train de sensibiliser des électeurs à aller voter, selon les informations obtenues par AlterPresse.

Aux Gonaïves (Artibonite), trois personnes ont été interpellées pour port d’armes illégales. En début de matinée, des mandataires n’avaient pas accès à des centres de vote, en raison de l’absence des membres de Bureaux de vote (Bv) pour initier le processus.

Belladère : Arrestation d’un agent exécutif intérimaire

La Pnh a arrêté, ce matin 9 août 2015, l’agent exécutif intérimaire Carter Fourrien, accusé d’avoir blessé à l’arme blanche l’électeur Lutter Bazin, dans le centre de vote du Collège Anténor Firmin, au centre-ville de Belladère.

4 autres personnes, détentrices d’armes à feu, ont été également interpellées à l’occasion.

Les électrices et électeurs ont réagi avec calme après l’agression à l’arme blanche de l’un des leurs.

Auparavant, accompagné de sympathisants du Parti haïtien Tèt kale (Phtk, le parti du président Joseph Michel Martelly), le même Carter Fourrien a essayé de perturber le centre de vote établi à Kwafè. Ce qui a provoqué des moments de panique et de protestation des électeurs.

Les bureaux de vote fonctionnaient au ralenti en début de matinée.

Jacmel (Sud-Est) : Arrestation d’un candidat à la députation

Le candidat à la députation Frantz Moise ainsi que cinq de ses sympathisants ont été arrêtés par la Pnh, sous l’accusation d’avoir incendié un centre de vote établi à l’Ecole nationale de Figuier à Peredo, une localité dans la commune de Marigot.

Très tôt, dans la matinée de ce dimanche 9 août 2015, une situation de panique a régné à Marigot. Jets de pierres, tirs nourris, barricades de pneus usagés enflammés ont été enregistrés dans la zone de Savane Dubois.

A Macary (toujours à Marigot), le centre de vote a été fermé vers 10:00 locales (14:00 gmt), en raison d’affrontements entre partisans de candidats.

Des agents de l’Udmo sont présents sur place pour faire face à la situation.

Par ailleurs, à Montagne La Voute (7e section communale de Jacmel), beaucoup d’électeurs éprouvaient des difficultés pour voter, parce que leurs noms ne figuraient pas sur les listes disponibles.

Des observateurs ont noté le non respect, dans des centres de vote, à Montagne La Voûte, de la limite de 300 mètres, à garder par les véhicules, qui, sans laissez-passer, ont franchi ces espaces.

Deux policiers nationaux assuraient la sécurité dans 15 bureaux.

Cap-Haïtien (Nord) : Dénonciation d’urnes préalablement remplies

Beaucoup d’électeurs dénoncent différents cas d’urnes déjà remplies, bien avant leur vote en bonne et due forme dans des centres de vote de la deuxième ville d’Haïti.

En début de matinée, le processus de vote avait, pourtant, démarré sans encombres, en dehors des retards dans les mises en place dans les Bureaux de vote (Bv). Peu d’engouement a été observé aux premières heures.

Des véhicules autorisés ainsi que des motocyclettes circulent en différents quartiers de la ville du Cap-Haïtien.

Ouanaminthe (Nord-Est) : Processus timide de vote

Le processus de vote a débuté timidement à Ouanaminthe (département du Nord-Est). Très peu d’électrices et d’électeurs étaient observés dans les centres de vote, aux premières heures de la matinée.

Plus de 2 heures après l’heure officielle, fixée par le Conseil électoral provisoire (Cep), les opérations n’avaient pas encore démarré dans l’un des centres de vote, établis dans cette ville frontalière (avec Dajabon, République Dominicaine).

Beaucoup de motocyclettes transportent des passagers d’un endroit à un autre.

A côté des Agents de sécurité électorale (Ase), la Police nationale d’Haïti (Pnh) est présente, notamment à travers des agents de l’Unité départementale de maintien d’ordre (Udmo).

Hinche (Plateau central) : Problème d’encre et d’accessibilité des mandataires de partis politiques

Dans plusieurs centres de vote, comme à l’école nationale de Hinche et dans ceux installés à Papaye, plusieurs électrices et électeurs n’ont pas pu voter dans la matinée de ce dimanche 9 août 2015, parce que leurs noms ne figuraient pas dans les listes électorales disponibles.

Dans un centre de vote, établi à l’école nationale de Belle-Onde à Hinche, le processus de vote a dû être suspendu pour problème d’encre aux environs de 9:00 am (13 :00 gmt).

Au Lycée Dumarsais Estimé de Hinche, des mandataires, qui n’avaient pas encore reçu leurs cartes d’accréditation du Cep, ont été contraints de rester en-dehors du centre de vote.

Ces mandataires ont exprimé leur mécontentement face à cette irrégularité, enregistrée dans le processus.

Anse-à-Pitres et Fonds-Verrettes : Retard dans le processus de vote

Le processus n’avait pas encore démarré, vers 09:00 am (13 :00 gmt) au centre de vote, situé à l’école nationale d’Anse-à-Pitres (frontière commune avec Pedernales, République Dominicaine), en dépit de la présence de plusieurs électrices et électeurs.

Seuls cinq mandataires étaient habilités à observer les opérations dans ce centre de vote.

A l’école nationale d’Oriani, à Fonds Verrettes (Ouest), le scrutin a débuté avec un retard de plus de deux heures d’horloge. [emb jep rc apr 09/08/2015 10:30]