Dépêches

Haïti-RD : La mission d’observation de l’Oea recommande le dialogue entre les deux pays


mercredi 29 juillet 2015

P-au-P, 29 juil. 2015 [AlterPresse] --- La mission d’observation de l’Organisation des États américains (Oea) recommande qu’Haïti et la République Dominicaine reprennent le dialogue sous sa médiation tout en établissant les mécanismes d’une entente autour de la crise migratoire.

Cette crise s’est intensifiée depuis le 17 juin avec la fin du programme dominicain d’enregistrement des étrangers, qui a provoqué une vague de déportations de personnes- Haïtiens pour la plupart- dans des conditions jugées contraires aux droits humains.

Un processus de dialogue binational enclenché l’an dernier, concentré sur les relations économiques et boudant presque la brulante question migratoire, n’avait pas permis de grandes avancées.

Le rapport de la mission présentée ce mercredi 29 juillet au Conseil permanent de l’Oea par le secrétaire général Luis Almagro fait cinq recommandations.

L’une d’entre elles concerne la sollicitation de l’appui de l’organisme continental à l’enregistrement des immigrants haïtiens par le truchement du Programme d’universalisation de l’identité civile dans les Amériques – « PUICA » – de l’OEA.

L’appui des autorités nationales et de la communauté internationale doit également être recherché en vue d’aider les personnes qui ont fui la République Dominicaine et vivent désormais pour la plupart dans des conditions difficiles à la frontière.

La mission dit reconnaitre « qu’il y a des personnes qui risquent de se retrouver sans aucune nationalité reconnue » ainsi que « l’existence de déplacements de populations qui survivent dans des conditions précaires », ajoutant la difficulté de préciser le nombre exact de personnes déportées.

La République Dominicaine a le droit « d’établir et d’appliquer sa propre politique migratoire » et a consenti des « efforts » pour l’appliquer, dit-elle.

« Des progrès ont été réalisés dans l’identification de personnes des deux côtés de la frontière. Il faut bâtir sur ces progrès et les élargir dans un esprit d’inclusion », ajoute le rapport.

La mission d’observation de l’Oea a été conduite du 9 au 14 juillet 2015 en Haïti et en République Dominicaine. Ses membres ont rencontré notamment le président haïtien Michel Joseph Martelly, son premier ministre, Evans Paul, et son ministre des affaires étrangères, Lener Renauld, le ministre dominicain des relations extérieures, Andrés Navarro, l’ambassadeur Pedro Verges et le ministre de l’intérieur et de la police, José Ramón Fadul.

Elle a été dirigée par le secrétaire de l’Oea pour les affaires politiques, le Mexicain Francisco Guerrero, ainsi que d’autres fonctionnaires de l’Oea, dont Gabriel Bidegain, Conseiller spécial de l’Oea et constituée de six autres fonctionnaires du Secrétariat général de l’Oea. [jep/kft gp apr 29/07/2015 15 :10]