Español English French Kwéyol

Football/ Gold Cup : Après un nul honorable contre Panama, Haïti doit engranger des points face aux États-Unis et au Honduras

P-au-P, 08 juil. 2015 [AlterPresse] --- Après le nul honorable, décroché mardi soir 7 juillet 2015, contre le Panama, la sélection haïtienne de football senior doit faire bonne figure, les vendredi 10 juillet 2015 face aux États-Unis d’Amérique (équipe championne de la dernière édition de la coupe d’or / Gold Cup 2013), et lundi 13 juillet 2015 face au Honduras.

Il s’agit de la 6e participation d’Haïti dans cette compétition régionale, où elle n’a atteint que les ¼ de finale (défaite 4-0 face au Mexique en 2009).

Pour la 13e édition de la coupe d’or, qui se déroule du mardi 7 au dimanche 26 juillet 2015 aux États-Unis d’Amérique, les joueurs d’Haïti, surnommés les Grenadiers, devront d’abord tâcher d’obtenir un bon résultat, lors de son deuxième match en phase de poule, le 10 juillet 2015 à Gillette Stadium (situé à Foxborough, au sud de Boston, dans le Massachusetts).

A Boston, il y a une forte communauté d’immigrants et de descendants haïtiens, dont le public espère le déplacement en nombre, vendredi soir 10 juillet 2015, pour soutenir le onze de football d’Haïti face au onze américain.

Lors de son premier match, mardi soir 7 juillet 2015, au Toyota Stadium (Frisco, Texas), Haïti n’a pu faire mieux qu’un match nul (1-1) contre le Panama (mi-temps 0-0).

Il faut signaler les interventions remarquables, tout au long de la partie, du gardien Johnny Placide, qui a fait des arrêts impeccables dans les buts d’Haïti, empêchant, à plusieurs reprises, les panaméens de marquer.

Mais, Placide n’a pu rien faire à la 56e minute de jeu. Profitant d’une erreur du latéral droit haïtien Réginald Goreux, qui a raté l’interception d’un ballon, l’avant panaméen Alberto Quintero a ouvert le score (1-0).

Menés au score, les Grenadiers [1] ont tenté d’inquiéter la défense panaméenne, sans pouvoir concrétiser les contre-attaques menées.

Les joueurs panaméens ont fait mieux circuler le ballon tout au long de la partie. Mais, ils croyaient conserver le score.

A cinq minutes de la fin du temps réglementaire (85e minute de jeu), l’attaquant haïtien Duckens Nazon, qui avait remplacé son coéquipier Kervens Fils Belfort (blessé), inscrit un but mémorable pour ramener le score à égalité (1-1).

A la suite d’un double crochet, Duckens Nazon a ajusté le portier panaméen d’une belle frappe croisée du pied droit.

Ce but haïtien a provoqué la colère de l’entraîneur de l’équipe du Panama, le Colombien Hernan Dario Gomez.

Dans l’autre match de la soirée du 7 juillet 2015, les États-Unis d’Amérique (USA), champions en titre, ont dû se surpasser pour venir à bout du Honduras (2-1), grâce à un doublé de Clint Dempsey. L’avant hondurègne Carlos Discua a réduit le score pour les siens.

Le groupe A, où se trouve Haïti, est considéré comme très relevé dans la 13e édition de la Coupe d’or. [jep kft rc apr 08/07/2015 1:35]


[1Composition de l’équipe d’Haïti face à Panama, mardi soir 7 juillet 2015 :

Buts : Johnny Placide - Défenseurs : Réginald Goreux, Jean-Jacques Pierre (capitaine), Meshack Jérôme, Kim Jaggy - Milieux : Jean-Marc Alexandre, James Marcelin (Pascal Milien), Jeff Louis - Attaquants : Jean Sony Alcénat (Jean Eudes Maurice), Kervens Fils Belfort (Duckens Nazon), Wilde Donald Guerrier - Entraïneur : Marc Collat (de nationalité française)