Español English French Kwéyol

Haïti- Agriculture : La sécheresse profite du retard de la pluie à Anse-à-Pitres pour semer le désespoir

Correspondance Pénia Bonicet

Anse-à-Pitres, 15 juin 2015 [AlterPresse] --- Depuis le début du mois d’avril 2015, la sécheresse frappe sévèrement la commune d’Anse-à-Pitres, notamment la première section, Boucan-Guillaume, et la deuxième section, Bois- d’Orme, observe AlterPresse.

Les cultures de haricot, de sorgho (petit –mil) et de maïs sont détruites.

Plusieurs têtes de bétail (âne, vache, cheval) sont mortes du fait de la sécheresse.

Les habitantes et habitants de la commune éprouvent des difficultés pour répondre aux besoins de leurs enfants.

« J’ai perdu trois cabris et deux bœufs, parce que les animaux ne trouvent pas d’herbe pour se nourrir. Je ne sais quoi faire. L’élevage est ma principale activité », explique Paulverel Beauciquot , un habitant de la première section communale.

Boucan-Guillaume et Bois-d ‘Orme n’ont pas le moindre canal d’irrigation pour permettre l’arrosage des plantations. Ces zones dépendent totalement de la pluie.

« Toutes mes plantations de sorgho et de maïs sont perdues, je suis désespéré », confie l’agriculteur Jeanima Rabel, la mine consternée.

Les agricultrices et les agriculteurs se plaignent surtout du mépris, disent-ils, des autorités concernées face à cette situation précaire que vit la commune d’Anse-à-Pitres ces temps-ci.

Pour certains départements, la saison pluvieuse a déjà démarré, mais pour la commune d’Anse-à-Pitres (Sud ’est) la pluie a du retard, ce qui compromet la campagne saisonnière. [pb gp apr 15/06/2015 10 :10]