Español English French Kwéyol

Haïti au rendez-vous des « Nuits amérindiennes »

P-au-P, 5 mai 2015 [AlterPresse] --- Une cinquantaine d’auteurs du Canada rencontrent à Port-au-Prince leurs homologues et le public haïtien, dans le cadre des « Nuits amérindiennes », qui débutent le 6 mai, à l’initiative des éditions Mémoire d’encrier.

« L’objectif premier, c’est de rappeler que nous sommes tous des Indiens d’Amérique », indique à AlterPresse Rodney Saint-Eloi, l’instigateur de cette activité.

L’évènement se tient dans divers lieux de la capitale, du mercredi 6 au dimanche 10 mai, sous la présidence d’honneur de la poète québécoise Joséphine Bacon et de la romancière haïtienne Yannick Lahens.

Au centre de cet événement culturel : la récupération de la mémoire amérindienne d’Haiti.

« En 2013, nous avons organisé les rencontres québécoises en Haïti. Nous nous sommes rendus compte qu’il manquait un pan d’histoire en Haïti : c’était l’histoire des Amérindiens », souligne Saint-Éloi.

« Ce sera une grande rencontre haitiano-amérindienne, pour raviver cette histoire, qui nous a été volée », précise-t-il. Il s’agit aussi d’un « hommage à tous les Indiens qui ont été sur l’île bien avant », ajoute Rodney Saint-Eloi.

Débats, lectures, foire du livre amérindien, conférences, spectacles, performances, concerts, échanges de savoir et de savoir-faire, lancement du numéro spécial de la revue « Littoral », consacrée à la littérature innue, sont au menu.

La Fondation Connaissance et Liberté (sigle créole Fokal), la Bibliothèque nationale d’Haïti (Bnh), la Direction nationale du livre (Dnl), le Centre d’art, le Centre culturel Pyepoudre, le Parc de Martissant, la Bibliothèque Katherine Dunham et de nombreuses écoles de Port-au-Prince accueilleront les activités.

L’un des lieux, qui sera mis en évidence, c’est le Bureau national d’ethnologie (Bne), renfermant beaucoup de travaux du chercheur et écrivain Jacques Roumain sur la question Amérindienne. [gp apr 05/05/2015 00:45]