Haïti-Législatives : Accélération dans le Nord-Est durant les derners jours d’inscription des candidats

Correspondance Jéthro-Claudel Pierre Jeanty

Ouanaminthe 22 avril 2015 [AlterPresse] --- L’enregistrement des candidats au Bureau électoral départemental (Bed) du Nord-Est a connu une hausse dans les derniers jours de l’opération , a observé l’agence en ligne AlterPresse.

Au total, 19 candidats se sont déjà présentés physiquement au Bed pour confirmer leur inscription et remettre les pièces exigées par le décret électoral, depuis l’ouverture du registre électoral le 06 avril dernier. 12 d’entre eux ont confirmé leur candidature dans la journée du 19 avril.

Quatre candidats se lancent dans la course pour combler deux postes au Sénat et les 15 autres visent des postes à la chambre des députés, pour les 9 circonscriptions du département du Nord-Est.

Ils représentent les partis politiques : Pou Nou Tout (Pont), Verite, Ayiti An Aksyon (Aaa), Parti Haïtien Tèt Kale (Phtk), Konvansyon Inite Demokratik (Kid), Respè et Oganizasyon Pèp k ap Lite (Opl).

Le président du Bed du Nord-Est, Jonas Victor, précise que lors de la réception des documents de candidature, il vérifie seulement si le candidat a toutes les pièces exigées par le décret électoral. La vérification de l’authenticité des pièces est réservée à la section juridique du Conseil électoral provisoire (Cep).

Par ailleurs, au cours de la journée du 19 avril, le candidat au poste de sénateur sous la bannière de Opl, Bilgot Colas, a été attaqué à coups de pierres et de bouteilles à quelques mètres des locaux du Bed se trouvant au centre ville de la commune de Fort-Liberté (chef-lieu du département du Nord-Est), au moment où il allait confirmer sa candidature.

Les partisans de Colas ont riposté en lançant des pierres et des bouteilles contre leurs adversaires.

Cette situation a créé un climat d’inquiétude dans le chef-lieu.

Les agents de la Police nationale d’Haïti (Pnh) ont tiré du gaz lacrymogène pour disperser les antagonistes et rétablir le calme, tout en facilitant le passage au candidat de l’Opl.

Bilgot Colas est l’ancien député pour la circonscription de Fort-Liberté - Ferrier - Perches, de la 49ème législature, sous la bannière de la plate-forme Alternative. Il se serait fait des ennemis dans la ville de Fort-Liberté, par sa gestion, pendant son mandat, selon les informations recueillies sur place par AlterPresse.

Lors des prochaines législatives, les électeurs devront choisir, à travers le pays, 119 députés et 20 sénateurs. [jcpj apr 22/04/2015 12 :10]