Español English French Kwéyol

Haïti-Sécurité : Evasion avortée à la prison civile de Jacmel

Correspondance Gerdy Jérémie

Jacmel, 10 mars 2015 [AlterPresse] --- Une tentative d’évasion à la prison civile de Jacmel (sud-est) a avorté le lundi 9 mars 2015.

Un geôlier accompagnant un groupe de prisonniers aux toilettes, s’est fait assommer par ces derniers qui ont saisi son arme à feu et ouvert des cellules pour libérer d’autres détenus, selon les informations recueillies par AlterPresse.

Les détenus ont, dans la foulée, incendié complètement les dortoirs des agents de l’Administration pénitentiaire nationale (Apena).

Cet incident a donné lieu à une vive tension dans l’enceinte du commissariat et ses environs.

Les forces de l’ordre ont fait une intervention musclée dans le centre pénitentiaire, lançant des gaz lacrymogènes. Des agents d’une unité spécialisée de l’Apena ont été envoyés en renfort.

Toutefois, trois policiers sont sortis légèrement blessés de l’opération, dont le directeur départemental de la Pnh dans le Sud-Est, le commissaire Frantz Elbe.

« Maintenant tout est sous contrôle, les prisonniers sont dans leurs cellules respectives, et aucun d’entre eux n’est en danger », a assuré Frantz Elbe, précisant qu’aucun des 566 prisonniers n’a pu s’évader.

Par ailleurs, le chef de la Pnh dans le Sud-Est, a annoncé l’ouverture d’une enquête, en vue d’établir les circonstances de cet incident.

Sur les 566 détenus que compte Jacmel, 481, dont 24 femmes, sont en détention préventive prolongée. Et seulement 85 d’entre eux, dont une femme, sont déjà condamnés. [gj kit gp apr 10/03/2015 9 :15]