Español English French Kwéyol

Haïti – Politique : Josué Pierre-Louis remis en selle au bureau du premier ministre, consternation chez les droits humains

P-au-P, 02 mars 2015 [AlterPresse] --- Le Premier ministre Evans Paul a installé, ce lundi 02 mars 2015, Josué Pierre-Louis comme le nouveau secrétaire général de son bureau, malgré la consternation exprimée par le secteur des droits humains.

Evans Paul na eu aucune gêne, au moment de la prise de fonction de Pierre-Louis, à écrire, sur les réseaux sociaux, que « Me. Pierre-Louis saura comment se tirer d’affaires. Il sortira par la grande porte ».

Cependant, le secteur des droits humains, vu ses casseroles antérieures, voit l’installation de Pierre-Louis comme une « insulte ».

Dans un communiqué daté du 28 février 2015, le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) et la Solidarité des femmes haïtiennes (Solidarite fanm ayisyèn/Sofa) dénoncent cette nomination d’ « un personnage controversé, impliqué dans plusieurs scandales, dont un dossier de viol contre sa subalterne, non encore élucidé ».

Jusqu’ici, aucune enquête n’a été bouclée sur les dossiers impliquant Pierre-Louis, dont l’arrestation du député en fonction, Arnel Bélizaire, en octobre 2011, et le dossier de viol accompagné d’agressions physiques sur Marie Danielle Bernadin, en novembre 2012.

Le fait, pour la population, de n’avoir pas pu connaître la vérité sur ces questions constitue une violation du droit à l’information, selon les organisations.

« La récente nomination de M. Josué Pierre-Louis comme Secrétaire général de la Primature (2015), sans que la vérité soit établie par rapport à ces trois scandales, prouve une fois encore que l’Etat de droit, prôné par ce gouvernement, n’existe que dans les discours », soutiennent-elles.

Pierre-Louis a occupé les postes de titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (Mjsp), puis de secrétaire général de la présidence, de président du conseil électoral permanent de 6 membres, après d’« envoyé extraordinaire et plénipotentiaire d’Haïti auprès de l’Union Européenne et auprès du Royaume de Belgique », avant de devenir secrétaire général du bureau du premier ministre.

En Belgique, Josué Pierre-Louis avait été déclaré « indésirable », selon un quotidien de ce pays affirmant que sa nomination n’avait jamais été acceptée.

Selon Rnddh et Sofa, Paul et Pierre-Louis seraient, tous les deux, issus du Parti « Konvansyon Inite Demokratik (Kid) ».

« Me Josué Pierre-Louis fait partie intégrante de la vie politique d’Haïti », souligne Evans Paul sur sa page Facebook, tout en souhaitant que son camarade de parti, devenu son secrétaire général, « réussisse et apporte à la primature son savoir et son talent d’administrateur ».

Mais, le secteur des droits humains semble bien être au parfum d’autres talents peu élogieux de Pierre-Louis en se demandant : « Les femmes travaillant dans l’Administration publique haïtienne ne se sentiront-elles pas en danger avec la présence de M. Pierre-Louis ? Le droit de cuissage ne risque-t-il pas de s’ériger en règle ? ». [efd kft rc apr 02/03/2015 14:50]