Dépêches

Haïti-Carnaval : Le Champ de Mars lieu de recueillement après le drame qui a fait 16 morts et 78 blessés

Profonde tristesse exprimée au niveau international
mercredi 18 février 2015

Actualisation : 18 février, 11 :25

P-au-P, 17 févr. 2015 [AlterPresse] --- Des milliers de personnes ont rendu hommage dans la soirée du 17 février aux victimes de l’accident qui, la nuit dernière, a brutalement interrompu le carnaval national, faisant au moins 16 morts et 78 blessés, selon un bilan officiel.

Ce qui devait être la troisième journée de réjouissances populaires s’est transformé en marche silencieuse et moment de recueillement au Champ de Mars, l’endroit où s’est produit le drame.

Vers 2 :48 (heure locale), le chanteur « Fantôme » du groupe Barikad Crew a heurté un câble de haute tension alors qu’il se tenait debout sur le char de son groupe. Dans la foulée un vaste mouvement de panique a secoué le Champs de Mars. Ce qui a porté les autorités à annuler le mardi-gras.

Le président Michel Martelly, accompagné de son épouse, le premier ministre Evans Paul et plusieurs membres du gouvernement ont pris part au défilé symbolique en mémoire des victimes. Martelly a déposé une bougie sur un parterre de fleurs érigé en mémoire des disparus.

La cérémonie s’est déroulée au son des musiques de circonstance, exécutées par l’orchestre du palais national.

De nombreux artistes ont été vus dans la foule et plusieurs d’entre eux ont fait part de leur douleur aux journalistes présents, dont un reporter d’AlterPresse.

Joseph Zenny alias Ti-Joe Zenny, maestro du groupe Kreyòl La, souhaite que « Fantôme » récupère le plus vite possible et apporte son réconfort aux familles des victimes.

« C’est quelque chose qui peut frapper tout le monde, nous sommes tous des haïtiens, nous sommes tous concernés, nous sommes tous en deuil », affirme le musicien.

II pense que les autorités haïtiennes devront prendre des dispositions pour prévenir ce genre d’accident.

Michael Guirand, chanteur vedette du groupe Carimi, estime qu’ « il ne devrait y avoir aucun cable haute tension sur le parcours du carnaval ».

« Il faut repenser le parcours du carnaval, il faut une autre manière de faire le carnaval », ajoute l’ex-député et musicien, Gracia Delva.

Au cours de la journée, le premier ministre Evans Paul a annoncé trois jours de deuil national (les 18, 19 et 20 février) ainsi que des funérailles collectives et nationales pour les victimes le samedi 21 février.

Les soins des blessés de même que les frais des funérailles seront pris en charge par l’Etat, a assuré le premier ministre.

Réactions internationales

Les Nations-Unies ont exprimé leurs sympathies au gouvernement et au peuple haïtiens. La représentante spéciale du secrétaire général, Sandra Honoré, a présenté ses sincères condoléances aux familles, aux proches, aux amis des victimes et souhaite un prompt rétablissement aux blessés, selon un communiqué.

Le secrétaire général de l’Organisation des États Américains (OEA), José Miguel Insulza, a exprimé ses plus vives condoléances et sa solidarité au gouvernement et au peuple haïtiens.

« En ces moments de profonde tristesse », les leaders de l’OEA souhaitent également transmettre leurs « plus sincères condoléances aux victimes, ainsi qu’à leurs familles », peut-on lire dans un communiqué.

Les États-Unis ont présenté, par la voix de la porte-parole du département d’État Jennifer Paski, leurs « condoléances aux familles et aux amis de ceux qui ont été tués ».

« Les États-Unis sont profondément attristés » et « en ces moments difficiles, nos pensées et prières sont avec le peuple et gouvernement haïtiens », ajoute-t-elle.

Le Canada a aussi adressé ses sympathies aux familles et proches des victimes après l’accident « particulièrement dramatique » survenu au Champ de Mars.

« Je suis profondément attristé par les nombreuses pertes de vie et blessures qui ont été causées par l’accident tragique », a déclaré le ministre du développement international et de la francophonie, Christian Paradis.

La France, à travers le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius, a présenté ses condoléances aux familles affectées et « assure le gouvernement et le peuple haitiens de (sa) solidarité ».

« Le peuple haïtien est endeuillé alors qu’il célébrait une fête qui lui est chère », a souligné Fabius.[jep/gp apr 17/02/2015 22:00]