Español English French Kwéyol

Haïti : Une plateforme d’organisations paysannes exige un véritable accord politique

P-au-P, 29 déc. 2014 [AlterPresse] --- La Plateforme paysanne 4G Kontre appelle à la poursuite et l’amplification de la mobilisation pour empêcher que le président Michel Martelly ait un pouvoir sans partage en Haiti en 2015.

La plateforme 4G Kontre dresse un tableau désespérant de la conjoncture, relevant la dégradation de l’environnement, la sécheresse ayant duré dans certaines zones jusqu’à 9 mois, l’insécurité alimentaire et l’augmentation des taxes, entre autres.

Selon une note de la plateforme, l’administration Martelly n’a jamais tenté de discuter avec les véritables organisations paysannes, alors que celles-ci connaissent le terrain mieux que quiconque. Au contraire, l’équipe en place a favorisé ses partisans avec des programmes de saupoudrage tels Ede pèp.

De plus, le pouvoir en place projette de faire trainer la transition, changer la Constitution, histoire de permettre aux compagnies étrangères d’exploiter les ressources du pays, dénonce 4G Kontre.

« Depuis plusieurs mois [l’administration Martelly] alimente une crise politique qu’elle a elle-même créée afin de permettre au complot de recolonisation [du pays] d’aboutir complètement en 2015, un siècle après la première occupation américaine du pays », écrit 4G Kontre dans cette note en Créole haïtien.

Malgré la démission du premier ministre Laurent Lamothe, le président Michel Martelly et certains partis de l’opposition ont du mal à s’entendre sur la marche à suivre pour réaliser des élections en 2015.

Les partis les plus irréductibles continuent d’exiger son départ, refusant tout pourparler.

Une figure de l’opposition, Evans Paul a été désigné premier ministre, mais il ne fait pas l’unanimité surtout auprès des anti-Martelly.

4G Kontre encourage ces politiques à poursuivre la mobilisation pour exiger de Martelly « un véritable accord politique ».

Cet accord devrait l’empêcher non seulement de lancer la recolonisation du pays et la reforme constitutionnelle redoutées, mais devrait favoriser aussi une reforme agraire intégrale tout en freinant la corruption au sein de son administration, explique 4G Kontre.

L’accord en question prendrait en compte l’assainissement de la justice et de la police, la formation d’un nouveau Conseil électoral provisoire et l’organisation d’élections démocratiques fin 2015.

La plateforme 4G Kontre est formée du Mouvement paysan national du Congrès de Papaye, le Mouvement paysan de Papaye, l’Union des petits paysans haïtiens et la Coordination régionale des organisations du Sud-Est. [apr 29/12/2014 12 :55]