Español English French Kwéyol

En souvenir de Samira Adamu : suite...

Bruxelles, 28 sept. 04 [AlterPresse] --- Plus de 300 manifestants se sont réunis ce 25 septembre 2004, place de Londres à Ixelles (Bruxelles) afin de commémorer le 6ème « anniversaire » de la mort de Semira Adamu, selon des informations communiquées à AlterPresse par le Collectif Organisé de Locataires En Résistance (Collectif COLERe).

Semira est (était) une jeune femme originaire du Nigéria, réfugiée en Belgique. Elle fut rapatriée de force. Alors qu’elle refusait de se soumettre, elle fut étouffée et tuée par deux gendarmes, rappelle le Collectif. Lors du procès de ces derniers, ils écoppèrent de peines de prison symboliques avec sursis, poursuit l’organisation.

C’est entre autre aux cris de « j’y suis, j’y reste, je ne partirai pas ! » et « Semira, assassinat d’Etat ! » que la manifestation s’est ébranlée en direction de la place Flagey (à Ixelles), où des réfugiés originaires d’Afghanistan avaient mené une dure grève de la faim l’année dernière.

Ensuite, la manifestation a pris la direction du quartier populaire des Marolles, où des réfugiés originaires d’Iran avaient fait de même l’hiver passé, pour aboutir place Van Meenen à Saint-Gilles, devant la maison communale qui était close.

Le bourgmestre de cette commune "socialiste" avait décliné l’invitation des manifestants à s’expliquer devant les rafles de réfugiés originaires d’Equateur opérées par sa police en juillet 2003. « Y’a rien à voir, circulez ! », « Semira, assassinat d’Etat ! », scandaient les manifestants. [gp apr 28/09/2004 07:30]