Haïti-Rép. Dom : Pour une solution respectueuse des droits humains des Dominicains dénationalisés

P-au-P, 20 nov. 2014 [AlterPresse] --- Le secrétariat technique de la commission mixte haïtiano-dominicaine souhaite que les autorités dominicaines parviennent à trouver une solution qui prime le respect des droits humains dénationalisés par l’arrêt TC 168-13 adopté par une cour constitutionnelle dominicaine.

« Nous savons que la République Dominicaine est en train de travailler à trouver une solution technique au problème », a déclaré l’ambassadeur Régine Lamur, responsable du secrétariat technique de la commission mixte pour Haïti.

Elle souhaite que la « solution technique » qui sera apportée serve à « préserver les droits et les acquis » des ressortissants et des ressortissantes dominicains victimes de l’arrêt 168-13 adoptée en septembre 2013.

Cette question concernant essentiellement des natifs dominicains n’est pas à l’ordre du jour de la sixième session technique, explique l’ambassadeur Lamur.

Pour l’instant, l’attitude des autorités dominicaines démontre une continuité de la violation des droits des Dominicains dénationalisés

Une délégation d’une cinquantaine de personnalités dominicaines séjourne à Port-au-Prince dans le cadre de la session technique qui a lieu les 19 et 20 novembre.

Lors de cette session, sont abordées les questions de santé, d’agriculture, environnement, transport, communication, commerce, migration, frontière et enseignement supérieur. [srh kft gp apr 20/11/2014 15 :55]