Haiti-Duvalier : Sympathie aux victimes des régimes dictatoriaux duvaliéristes

Communiqué de presse de la Plate-Forme Haiti de Suisse

Soumis à AlterPresse le 8 octobre 2014

A l’occasion du décès de Monsieur Jean-Claude Duvalier, le comité de la Plate-Forme Haïti de Suisse (PFHS) souhaite exprimer toute sa sympathie aux victimes des régimes dictatoriaux duvaliéristes qui se trouvent privés du droit à la vérité et à la justice par le décès de Jean-Claude Duvalier, accusé de crimes contre l’humanité par la justice haïtienne.

Des victimes qui, de plus, voient la mémoire de leurs proches décédés, torturés, disparus, bafouée par le silence et l’oubli qu’on tente de leur imposer.

Depuis sa création en 1992, les droits humains font partie intégrante du concept de développement durable que la PFHS s’engage à promouvoir pour la qualité de la coopération au développement entre la Suisse et Haïti. C’est dans ce sens que la PFHS appuie les efforts de toutes les instances qui, en Haïti, travaillent à l’instauration d’un Etat de droit et à la lutte contre l’impunité.

La PFHS, membre de la Coalition des ONG suisses pour la restitution des fonds Duvalier à Haïti depuis 2007, soutient également et admire l’engagement du Collectif contre l’impunité qui affirme

"C’est en continuant à livrer le difficile combat contre l’impunité que l’esprit de la Constitution de 1987,
fondée sur le refus de la dictature et le respect des droits humains,
sera respecté et qu’Haïti pourra véritablement construire un Etat de droit démocratique."

En toute solidarité,

Le comité de la PFHS