Haïti-Justice/Affaire Brandt : Pas de place pour un procès expéditif dans le pays

P-au-P, 13 août 2014 [AlterPresse] --- Il n’est pas possible de tenir un « procès expéditif » en Haïti, soutient le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), contrairement à l’idée avancée par le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, dans la soirée du mardi 12 août 2014, après la capture, en territoire dominicain (Hondo Valle) du présumé chef de gang Clifford Brandt.

Lamothe a annoncé la possibilité pour son gouvernement d’organiser un « procès expéditif » pour juger les criminels en prison.

« Mon gouvernement pense à la nécessité de tenir “ un procès expéditif ” pour tous les criminels, notamment Clifford Brandt », avance Lamothe, critiquant la lenteur du système judiciaire.

« Un tel procès ne peut-être qu’un procès bâclé », estime la direction exécutive du Réseau national de défense des droits humains (Rnddh).

« La justice doit agir avec sérénité », ajoute Pierre Espérance, directeur exécutif du Rnddh, joint par AlterPresse.

Sa position est partagée par un membre de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, qui requiert l’anonymat.

« Il n y a pas de place pour des procès expéditifs en Haïti », estime-t-il.

Laurent Lamothe s’est tout simplement trompé, ou ne savait pas de quoi il , souligne cet avocat du barreau de Port-au-Prince.

Un procès expéditif se réalise dans un tribunal, mais en dehors du respect de toutes les procédures. Toutes les notions, relatives à la présomption d’innocence des accusés, tombent.

Une telle démarche, un « procès expéditif », ne peut-être que néfaste pour la démocratie haïtienne, avertit ce membre de l’ordre des avocats de Port-au-Prince.

Le Rnddh appelle les autorités à « retirer les obstacles », au lieu de penser à une telle initiative de « procès expéditif ».

Dans ce contexte, le Rnddh salue la décision du ministère de la justice de remercier la juge Florence Matthieu, dont « les actions n’étaient pas favorables à l’avancement du système judiciaire ».

La juge Mathieu a été démise de ses fonctions, officiellement pour son comportement dans le cadre du dossier de Clifford Brandt. [srh kft rc apr 13/08/2014 15:50]