Haiti-Évasion : Brandt et quelques évadés capturés, des centaines d’autres toujours en cavale

P-au-P., 12 aout 2014 [AlterPresse] --- L’homme d’affaires Clifford Brandt, inculpé pour kidnapping et évadé de prison, a été capturé après plus de 48 heures de cavale, ainsi que 19 autres des 329 prisonniers qui ont fui de la prison civile de Croix-des-Bouquets (périphérie nord), annonce le gouvernement.

« Clifford Brandt a été capturé ! », a fait savoir le premier ministre Laurent Lamothe sur son compte Twitter avant de rencontrer la presse ce mardi soir 12 aout. Le fugitif a été retrouvé à Cornillon Grand Bois proche de la frontière haitiano-dominicaine, dans l’Ouest.

Lamothe a adressé ses félicitations à la police haïtienne, qui a bénéficié de la coopération de l’institution policière dominicaine.

« Nous maintenons la mobilisation afin de capturer tous les autres évadés de la prison civile de la Croix-des-Bouquets », a promis Lamothe.

Brandt était incarcéré depuis le 22 octobre 2012 dans cette prison présentée comme un centre de détention de haute sécurité.

Il avait été arrêté suite à une enquête ouverte par la Direction centrale de la police judiciaire (Dcpj) dans le cadre de l’enlèvement de Nicolas et Coralie Moscoso perpétré le mardi 16 octobre 2012 sur la route de Bourdon (secteur est).

Le premier ministre a annoncé des mesures en vue d’éviter des évasions de prisonniers, alors que la capture d’une vingtaine des 329 détenus évadés ne calme pas tout-à-fait les appréhensions.

Des questionnements demeurent également sur le système de sécurité en place et on n’est toujours pas renseigné sur les circonstances de l’évasion de dimanche dernier.

Un commando lourdement armé aurait-il attaqué la prison civile de Croix des Bouquets comme le laissent supposer de persistantes rumeurs ?

Cette évasion aurait-elle un sens politique dans un contexte pré-électoral difficile et où de sérieux doutes pèsent sur la réalisation des compétitions avant la fin de cette année ?

Le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh) a soutenu la thèse d’une « évasion planifiée ».

« Il n’y a pas eu d’évasion, ni de mutinerie. Tout a été planifié », a martelé Pierre Espérance, directeur exécutif du Rnddh. [apr 12/08/2014 20 :00]

Source photo : @LaurentLamothe