Español English French Kwéyol

Haïti-Elevage : Vers la promotion de caprins à Mapou dans le Nord

Correspondance Wedlyne Jacques

Cap-Haïtien, 23 avril 2014 [AlterPresse] --- Les habitantes et habitants de Mapou, 4e section communale de la commune de Plaisance, bénéficient d’un « projet d’appui au développement de l’élevage de caprins », selon les informations obtenues par l’agence en ligne AlterPresse.

Financé par l’Union européenne (Ue), à travers le Programme d’appui au renforcement de la société civile en Haïti (Parsch), pour un montant d’environ 1 million 700 milles gourdes (US $ 1.00 = 46.00 gourdes ; 1 euro = 65.00 gourdes aujourd’hui), ce projet doit s’étendre sur une durée de trois mois.

Des responsables départementaux du Parsch, du ministère des affaires sociales branche Nord ainsi que des membres de l’organisation exécutante, la Coopérative de développement du grand Nord (Codegno), ont procédé conjointement au lancement du projet, le vendredi 11 avril 2014, en présence de plusieurs centaines de paysans.

Dans sa première phase, le programme prévoit d’octroyer au total 160 chèvres à 80 familles de Mapou, à raison de deux par famille, indique l’ingénieur-agronome Harry Duracin, coordonnateur de projet.

De son côté, la coopérative gardera dix cabris qu’ils devront croiser régulièrement avec les femelles, dans des stations fixées par la coopérative elle-même, pour leur permettre de procréer.

A travers ce programme, l’Union européenne entend supporter l’Etat haïtien et les organismes publics, dont le ministère des affaires sociales et du travail (Mast), dans des actions qui tendent vers le développement, indique Toles Etienne, directeur départemental adjoint au Mast branche Nord, qui fait office également d’agent de suivi au Parsch.

La commune de Plaisance bénéficie de quatre des 20 projets, qui ont été admis parmi les 200 soumis par les organisations communautaires de base, explique Etienne, citant des projets de conservation de sol, d’élevage de poulets et d’élevage de bovins.

Issues des 27 habitations de la section communale de Mapou (Plaisance du Nord), les 80 familles bénéficiaires du projet d’élevage de caprins ont été désignées sur base de leur vulnérabilité économique.

Vulnérabilité, révélée lors d’une enquête menée par une équipe déployée antérieurement sur le terrain, confirme le président fondateur de la Codegno, Patrick Régis.

Tout en saluant la contribution de l’Ue, les paysannes et paysans de Mapou continuent de solliciter du support institutionnel en vue de l’implémentation d’autres projets au sein de cette communauté. [wj kft rc apr 23/04/2014 1:40]