Haïti : Installation de cent lampadaires solaires à Raboteau aux Gonaïves

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves, 20 févr. 2014 [AlterPresse] --- Une centaine de lampadaires solaires ont été installés à Raboteau, un des quartiers réputés chauds aux Gonaïves, observe l’agence en ligne Alterpresse.

Il s’agit d’un projet de la mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), qui vise à contribuer dans la lutte pour la réduction de la violence, contre le banditisme et la délinquance juvénile dans ce quartier populaire et populeux des Gonaïves.

Ce sont toutes les artères de ce quartier - que sont les rues du quai, Anténor Firmin, Camayol, Égalité, Imperturbable, Irose et Vilaire - qui ont bénéficié de l’installation de ces appareils d’éclairage.

La cérémonie de remise officielle, de ce projet d’électrification solaire, aux autorités locales des Gonaïves, a eu lieu le mardi 18 février 2014, au local de la mairie de cette ville.

Financé par la section de réduction de la violence communautaire (Rvc) de la Minustah, pour un montant de 195 mille dollars américains (US $ 1.00 = 45.00 gourdes ; 1 euro = 63.00 gourdes aujourd’hui), ce projet doit permettre aussi, aux jeunes de ce quartier, d’étudier le soir et, aux femmes, de mener des activités économiques nocturnes, a dit la cheffe du bureau régional de la Minustah dans l’Artibonite, Nharebat Nancaia Intchasso.

Dans le cadre de l’exécution de ce projet, une trentaine de jeunes du quartier de Raboteau ont reçu une formation gratuite, devant leur permettre de réparer ces lampadaires solaires quand elles seront en panne, indique Intchasso.

Dans son intervention, l’agent exécutif intérimaire principal des Gonaïves, Steven Saint-Fleur, a remercié les responsables de la Minustah de la réalisation de ce projet, qui, dit-il, devrait diminuer l’insécurité dans ce quartier populaire.

Il en a profité pour demander aux autorités policières de prendre des dispositions pour mettre la main au collet de certains individus qui sabotent les lampadaires.

Au moins une dizaine de lampadaires solaires, installés graduellement, fin 2013, dans les rues de Gonaïves, par l’actuelle administration politique, ont été vandalisés.

Le premier ministre haïtien Laurent Salvador Lamothe, qui a visité certains projets d’infrastructures réalisés par son gouvernement aux Gonaïves, a déjà demandé, en ce sens, aux autorités policières d’assumer leurs responsabilités.

Lamothe s’exprimait lors de la cinquième édition du programme « Gouvènman an lakay ou », déroulée le samedi 8 février 2014 aux Gonaïves.

Lors de la cérémonie à Raboteau, le commissaire de police des Gonaives, Clevens Cetoute, a promis de mettre un terme à ces actes de vandalisme.

« Je suis âgé de 59 ans. Depuis mon enfance, c’est pour la première fois que je vois un quartier Raboteau aussi éclairé la nuit », a déclaré Jacques Charles, un représentant du quartier.

Ce représentant du quartier de Raboteau demande aux autorités communales d’entreprendre des actions institutionnelles dans ce quartier, qui fait face à d’énormes difficultés d’ordre infrastructurel, comme l’absence criante de latrines chez la plupart des habitantes et habitants. [em kft rc apr 20/02/2014 9:20]