Le Club de Madrid en mission pour promouvoir le dialogue et la réforme démocratique en Haïti

P-au-P, 18 févr. 2014 [AlterPresse] --- Une délégation du Club de Madrid, dirigée par Cassam Uteem, ancien président de l’île Maurice (1992-2002) et Carlos Westendorp, secrétaire général de l’organisation et ancien ministre des Affaires étrangères de l’Espagne, réalise une mission en Haïti, du mardi 18 au vendredi 21 février 2014 en Haïti, apprend AlterPresse.

La visite s’inscrit dans le cadre du projet baptisé « promotion du dialogue pour la réforme démocratique en Haïti ».

La délégation arrive dans le pays, au moment où un dialogue -engagé entre l’exécutif, le parlement et des partis politiques, sous la médiation de la conférence épiscopale (catholique romaine) d’Haïti (Ceh) - se trouve dans une véritable impasse, sans accord final signé par les parties.

La délégation aura, ainsi, des discussions avec le président Joseph Michel Martelly, le Premier ministre Laurent Salvador Lamothe, les présidents du sénat et de la chambre des députés, respectivement Dieuseul Simon Desras et Jacques Stevenson Thimoléon.

La Ceh et d’autres organisations religieuses, ainsi que des représentants de la Mission des Nations Unies pour la stabilisation en Haïti (Minustah), l’Organisation des États américains (Oea) et la Banque interaméricaine de développement (Bid) sont dans le viseur du Club de Madrid, pour des dialogues similaires sur la situation actuelle du pays.

« L’objectif du projet est de soutenir les dirigeants haïtiens, dans leurs efforts pour surmonter les défis politiques actuels et, en parallèle, promouvoir le dialogue pour lever les obstacles structurels à la réforme démocratique en Haïti », lit-on dans le communiqué du Club de Madrid et de l’Union européenne (Ue).

La réforme constitutionnelle, le processus électoral, la cohésion sociale et la promotion des investissements sont les sujets devant être abordés au cours de cette visite.

Le Club de Madrid est l’un des plus grands forums internationaux des anciens présidents démocratiquement élus et des premiers ministres.

En 20 mois, entre 2010 et 2012, le Club de Madrid a conduit plus de sept missions de haut niveau en Haïti, dans le cadre du projet « leadership global pour la reconstruction d’Haïti ». [jep kft rc apr 18/02/2014 11:35]