Haïti-Politique : Quand l’Exécutif et le Parlement parlent le même langage

P-au-P, 13 janv. 2014 [AlterPresse] --- Le président Joseph Michel Martelly, le chef du gouvernement, Laurent Salvador Lamothe, et le président du sénat Dieuseul Simon Desras ont martelé un seul mot, le « dialogue » à l’occasion de l’ouverture de la première session ordinaire annuelle du parlement, ce lundi 13 janvier 2014.

Desras critique les dérives de cette génération de politiques, qui « a livré notre pays à la tutelle ».

Le président du sénat pointe l’incapacité du pouvoir en place à gérer, selon les lois, ainsi que le manque d’expérience de la structure qui a assuré les liaisons entre le Parlement et l’Exécutif.

« Les deux pouvoirs n’ont [pas] développé des relations exemplaires » au cours de l’année 2013, reconnaît Desras.

Il réclame un « vrai dialogue » pour cette année 2014, entre les différents pouvoirs de l’État, tout en soulignant combien le « dialogue suppose une relation de confiance ».

« S’asseoir autour d’une même table, malgré les différences », dans l’objectif de mettre en pratique « le message de l’union, prêché par les ancêtres », c’est le souhait de Martelly.

Pour sa part, le premier ministre Laurent Lamothe demande la « collaboration » des parlementaires.

« On aboutira à de bons résultats, si seulement nous travaillons ensemble », laisse comprendre Lamothe.

Il voudrait que les deux pouvoirs donnent un exemple de vivre ensemble pour l’année 2014.

Au président et au vice-président de l’Assemblée, respectivement Dieuseul Simon Desras et Jean Tholbert Alexis, Lamothe a remis un document, faisant état des réalisations de son gouvernement pour l’année 2013. [srh kft rc apr 13/01/2014 16:10]