Español English French Kwéyol

Minustah : Un projet de loi des autorités uruguayennes pour retirer leurs troupes d’Haïti

Avant avril 2014, retrait envisagé d’1/3 des soldats de l’Uruguay

L’organisation, dans les plus brefs délais, des élections en Haïti serait la condition du maintien des troupes uruguayennes au sein de la Minustah.

P-au-P, 11 déc. 2013 [AlterPresse] --- Dans les prochains jours, le gouvernement uruguayen compte envoyer, à son parlement, un projet de loi visant à proroger, jusqu’à avril 2014, la présence de militaires du pays dans les contingents de la Mission des Nations Unies en Haïti (Minustah), apprend AlterPresse dans la presse uruguayenne.

Par cette initiative, l’administration uruguayenne prévoit de retirer, avant le mois d’avril 2014, un tiers de ses soldats qui se trouvent sur le sol de ce pays des Caraïbes.

Ce projet de loi comprend un article qui permettra au gouvernement de retirer, immédiatement et au moment qu’il juge opportun, tous les militaires du contingent uruguayen.

A l’issue de sa réunion avec les responsables des missions onusiennes, le ministre des affaires étrangères uruguayen Luis Almagro, a rapporté, à la presse, la décision du président José Mujica de quitter la Minustah si le pays n’assure pas un gouvernement démocratique.

Le gouvernement uruguayen conditionne son maintien, dans la mission onusienne, à l’organisation, dans les plus brefs délais, des élections en Haïti. [mm kft rc apr 11/12/2013 13:55]