Español English French Kwéyol

Haïti-Insécurité alimentaire : 13 communes en situation de crise en 2014, prévient Ocha

P-au-P, 10 déc. 2013 [AlterPresse] --- 13 communes des départements de la Grand-Anse, du Sud Est, du Nord-Ouest, du Nord, du Nord-Est et de l’Artibonite (Haut Artibonite) pourraient connaitre une situation de crise alimentaire entre janvier et mars 2014, selon le dernier bulletin du Bureau des Nations Unies pour les affaires humanitaires (Ocha) en Haiti.

Les communes de Bombardopolis, Baie de Henne, Bainet, Jacmel et Anse-Rouge sont les zones concernées par cette prévision, indique Ocha.

Dans ces zones dénommées zones de préoccupation ou zones agropastorales sèches, « les réserves alimentaires sont très faibles en raison des pertes de récoltes en 2012 et 2013 », selon les résultats de la dernière enquête menée par la Coordination nationale de la sécurité alimentaire (Cnsa).

Dans ces communes, 600 mille personnes endurent une insécurité alimentaire sévère, avertit le bulletin.

Parmi elles, 206 mille personnes souffrent d’une extrême insécurité alimentaire et ont besoin d’une assistance humanitaire immédiate, précise t-il.

On compte aussi 55 mille personnes en insécurité alimentaire sévère, qui n’ont pratiquement plus de moyens de subsistance.

141 mille personnes se retrouvent dans une insécurité alimentaire modérée.

A cause de l’épuisement des stocks dans les zones à faible production, les ménages pauvres de ces lieux auront un accès difficile à l’alimentation du à une hausse possible du prix des produits alimentaires entre janvier et mars 2014, augure Ocha.

Par contre, pour le reste du pays, de bonnes perspectives pour la sécurité alimentaire sont prévues jusqu’en mars 2014.

Selon le bulletin, les récoltes satisfaisantes du printemps et de l’automne 2013 ont contribué à diminuer la prévalence de l’insécurité alimentaire en Haïti.

Une amélioration est observée au niveau de la sécurité alimentaire grâce aux récoltes d’août et de septembre, selon un rapport du site spécialisé « Fews net » sur les perspectives de la sécurité alimentaire couvrant la période d’octobre à mars 2014.

Cette situation a aussi conduit à une baisse significative des prix des produits alimentaires de base.

L’amélioration de la disponibilité alimentaire constatée depuis août 2013 dans plusieurs zones pluvieuses a permis d’accroître les réserves alimentaires des ménages et de renforcer les stocks des commerçants, indique le bulletin.

L’offre alimentaire a considérablement augmenté dans ces zones en ce qui concerne notamment le maïs, les haricots, les légumes, les bananes et les fruits d’arbre véritable. [emb kft gp apr 10/12/2013 11 :10]