Español English French Kwéyol

Haïti : Manifestation contre la libération de 4 présumés bandits à Jacmel

Jacmel, 19 nov. 2013 [AlterPresse] --- Plusieurs centaines de personnes ont manifesté dans les rues de Jacmel (Sud-est) dans la matinée de ce mardi 19 novembre, pour protester contre la libération de 4 présumés bandits arrêtés dans le cadre de l’instruction d’un dossier de kidnapping et de meurtre, apprend AlterPresse.

Des barricades de pneus enflammés et de divers autres objets ont été érigées tôt dans la matinée, tandis que des jets de pierres étaient lancés par des inconnus.

La manifestation s’est toutefois déroulée sans incident majeur.

Les manifestants sont des proches et des sympathisants de Jean Mary Patrice Étienne, assassiné dans la nuit du 17 au 18 novembre 2012 à Jacmel (département du Sud-Est).

Jean Mary était l’oncle de Johim Fils Maxi, 3 ans, qui a été kidnappé sur le coup.

Johim Maxi allait être libéré quelques jours plus tard, avec le concours de la Police.

Dix-huit individus étaient arrêtés en relation à ce dossier.

Selon les autorités judiciaires de Jacmel les 4 libérés ne sont « pas impliqués dans cette affaire ».

Deux d’entre eux lançaient des pierres contre la manifestation organisée au lendemain du drame. Les autres sont une adolescente de 13 ans et la mère de l’un des présumés chefs de gang.

L’ordonnance de leur libération date du 31 octobre.

Sur les 14 présumés bandits, l’un est mort en prison et les 13 autres devront comparaître devant un tribunal, pour crime, sans assistance de jury.

Dans la soirée du 18 novembre, des membres d’une organisation de jeunes, (Organisation populaire de la jeunesse) ont organisé une veillée à la mémoire de Jean Mary Patrice Étienne, à l’occasion du premier anniversaire de son assassinat. [srh kft apr 19/11/2013 14:40]