Español English French Kwéyol

Haïti-Politique : Martelly appelle les opposants à canaliser leur énergie pour le changement du pays

P-au-P, 13 nov. 2013[AlterPresse] --- D’un côté les opposants politiques et de l’autre la presse devraient canaliser leurs énergies à aider au progrès du pays, suivant les propos du chef de l’État, Michel Martelly, lors de l’inauguration d’un centre d’accueil pour enfants de rue, le 12 novembre 2013, à Delmas (nord de la capitale).

Pour Michel Martelly les différentes manifestations de l’opposition politique haïtienne, demandant son départ, sont de « l’énergie » négative.

« Je ne l’entends pas directement mais je le sens, c’est une énergie qui vise à renverser un gouvernement, qui vise à tout briser », déclare le chef de l’État. « Y a-t-il une alternative ? », ajoute-t-il en la circonstance, intervenant sur la situation de crise que connaît actuellement le pays.

« Est-ce que l’énergie qui se dégage chaque jour, est une énergie qui vise à combattre le chômage, est-ce une énergie qui vise à accompagner les enfants ? », continue de demander le président qui croit que ceux qui réclament le départ ou le renversement de l’actuel exécutif devrait transformer leur énergie en « construction » non pour lui mais « pour l’avenir du pays ».

« Le président tombe aujourd’hui ce n’est pas lui qui tombe (…) Dans mon cas j’ai l’habitude de vivre dans d’autres pays », fait savoir le premier mandataire de la nation, en référence à un éventuel exil.

Il estime que sa chute aurait des conséquences négatives pour les plus défavorisés.

Quant aux médias, Martelly leur demande de l’ « accompagner pour aboutir à la vraie victoire ». Il les invite à diffuser à la fois les bonnes et les mauvaises nouvelles et pas seulement les mauvaises. [srh kft gp apr 13/11/2013 9 :15]