Haïti-Photojournalisme : Présentation d’un album réalisé par de jeunes photographes

P-au-P, 11 nov.2013 [AlterPresse] --- « Notre regard ».

C’est le titre d’un album photos, présenté le vendredi 8 novembre 2013, par la Fondation connaissance et liberté (Fokal), fruit des travaux réalisés, par une douzaine de jeunes photographes (dont 3 femmes), autour d’une série de thèmes spécifiques.

Ces jeunes photographes ont bénéficié d’un atelier de perfection de 8 jours, organisé par la fondation, au cours du mois d’avril 2013, avec deux formateurs étrangers, Gaël Turine (auteur et photographe belge) et Chiquinquirá García (graphiste espagnole).

L’objectif de la formation était de leur permettre de concevoir et d’accomplir un projet lié à la photographie.

Ces jeunes photographes ont choisi des sujets de leurs choix, suivant leurs centres d’intérêt, tels les arts et métiers, la démonstration d’un vodouisant habité par un loa, la peinture murale, la danse et la vie familiale, entre autres.

À l’occasion de la présentation de cette œuvre, d’une centaine de pages, les participantes et participants ont partagé, avec le public présent, une infime partie de ce qu’ils ont appris au cours de cette formation.

Safi Magloire dit avoir appris à être plus « patiente », mais surtout elle a « appris le regard des autres ».

La photographe a travaillé sur la vie familiale.

Yves Osner Dorvil a, lui, appris à être le jeu du photographe fantôme : « être proche des gens, être présent, mais sans être (nulle part) dans la photo ».

Il a initié les portraits d’un hougan, fréquenté par « Ogou Feray », une divinité du vodou haïtien.

Toutes et tous restent d’accord que c’était « un grand succès ».

Les deux formateurs invitent ces professionnels de la photo à s’organiser autour d’une plateforme.

Une idée que le professeur Hérold Toussaint assimile à « une complicité positive et créatrice pour réussir ensemble ».

Un nouvel atelier a eu lieu du lundi 4 au samedi 9 novembre 2013.

Ce projet a réuni des rédacteurs, photographes et une dessinatrice, qui ont eu pour mission de travailler ensemble, dans le but de dresser un tableau vivant de la Grand’Rue (boulevard Jean-Jacques Dessalines) de Port-au-Prince. [srh kft rc apr 11/11/2013 10:35]