Haïti-Monde : « Mission accomplie » pour un Haïtien au 4ème sommet mondial des jeunes leaders

P-au-P, 15 oct. 2013 [AlterPresse] --- Jean Marc Arthur Dorante, 23 ans, qui a représenté Haïti au 4e sommet mondial « One Young world » - déroulé à Johannesburg (Afrique du Sud), du 2 au 6 octobre 2013, sous le thème de l’ « Unité », avec pour enjeu l’image du pays - affirme avoir réussi à « changer les représentations » du pays, qu’il estime « méconnu et mal compris dans la communauté internationale ».

« Heureusement que j’avais amené mon ordinateur portable. J’ai dû faire un véritable marathon cybernétique pour montrer les belles images du pays, comme la Citadelle Laferrière, Labadie (Nord), l’Ile à Vache (Sud), etc., à ceux qui évoquent uniquement le tremblement de terre [du 12 janvier 2010], la misère, les enfants des rues, les kidnappings pour parler du pays », se réjouit Dorante.

Selon son constat, tout ce qui est « positif » venant d’Haïti « étonne ». Même, quelques notes de violon.

Quand le jeune étudiant - en sciences juridiques de la faculté de droit de l’Université d’État d’Haïti (Ueh)- emprunte un violon pour égrener des sons de la musique à succès « Ayiti Se » [de Mika Ben (Michael Benjamin)], on dit qu’il « ne vient pas réellement d’Haïti ».

Charmé par la musique, « un jeune leader brésilien s’est mis au tambour pour [l’] accompagner ».

D’autres collègues ont voulu, depuis ce jour, « [le] ravir à ses frères et cousins des Caraïbes et de l’Afrique, lors des séances, », raconte Dorante, tout fier, à AlterPresse.

Content que de « nouveaux amis » lui promettent de visiter prochainement Haïti, pour « découvrir davantage ce côté génial », il pense qu’« on doit lutter pour avoir un seul pays pour tous les Haïtiens [et toutes les Haïtiennes] ».

One Young world est un espace de débat mondial, qui vise à réunir les jeunes autour des problèmes qui concernent l’avenir de la planète.

« une grande mission a été accomplie », déclare, à AlterPresse, Jean Marc Arthur Dorante, qui a représenté Haïti à cet évènement en 2013.

Dans un premier temps, 30 jeunes Haïtiens et Haïtiennes, dont 10 vivant à l’étranger, ont été retenus pour le concours lancé sur internet. Puis, 3 jeunes Haïtiens, dont Dorante, ont été sélectionnés.

« Malheureusement, les deux autres compatriotes n’ont pas pu trouver de sponsor. J’ai du représenter le pays tout seul », confie le désormais « Jeune Ambassadeur One Young World Haïti ».

Pour apporter sa contrepartie de 5 mille dollars étasuniens (US $ 1.00 = 44.00 gourdes ; 1 euro = 61.00 gourdes aujourd’hui), dans les 10 mille que coûte son voyage, c’est une fondation anglaise qui a sponsorisé le jeune leader haïtien, sénateur de la 3e législature du parlement jeunesse.

Trois mille délégués, venant de 182 pays, ont pris part aux différentes sessions du 4e sommet de One Young World, où des grandes conférences ont été prononcées sur des thématiques, telles « le problème de l’emploi des jeunes, développement durable, éducation, global business, leadership et gouvernance, la liberté d’expression des médias électroniques ».

Des intervenants de renommée mondiale ont pris la parole à ce sommet.

Parmi eux, Kofi Annan (ancien secrétaire général des Nations Unies 1997-2006, prix Nobel de la paix en 2001), Muhammad Yunus (Prix Nobel de la paix en 2006 et inventeur du micro-crédit), des représentants du réseau social Facebook, du moteur de recherche Google et des entrepreneurs sud-africains ayant réussi dans le social business. [efd kft rc apr 15/10/2013 11:40]