Español English French Kwéyol

Haïti-Politique : La présidence hésite encore entre la loi électorale de 2008 et le projet de loi de 2013

P-au-P, 11 oct. 2013 [AlterPresse] --- L’exécutif haïtien, en particulier la présidence « n’a pas encore décidé » s’il doit convoquer la chambre des députés à l’extraordinaire pour voter le projet de loi électorale proposé par le Collège transitoire du conseil électoral permanent (Ctcep), apprend AlterPresse.

Le projet de loi a été voté le mercredi 2 octobre par le Sénat après modification du texte approuvé par les députés le 9 septembre avant de partir en vacance. Un tel scénario oblige le président à convoquer à l’extraordinaire la chambre basse.

Cependant, une source proche du pouvoir a fait savoir à AlterPresse que tout devrait aboutir « à un compromis politique ».

Si la présidence est encore indécise, elle semble primer la loi électorale de 2008 ce qui ferait de la proposition du Ctcep « un mort-né sans avenir ».

Toujours d’après cette source, les différentes rencontres du président Joseph Michel Martelly avec certains responsables politiques constituent une étape qui lui permettrait d’arrêter sa décision.

Entre-temps le projet de loi électorale, tel que voté par le Sénat est déjà transmis à la chambre des députés a confié un sénateur à AlterPresse.

Le président du collège Emmanuel Ménard, qui avait promis pendant un certain temps d’attendre qu’on ait une loi électorale pour démarrer la machine, a annoncé le 26 janvier 2014 comme date éventuelle pour la tenue des élections sénatoriales partielles et locales.

Il a également annoncé un calendrier d’inscription des partis et regroupements politiques.

Une période d’inscription est ouverte pour les membres des bureaux électoraux départementaux et communaux. [srh kft apr 11/10/2013 12 :50]