Haïti-Économie : Atelier pour la valorisation et le développement de l’aquaculture et de la pêche

P-au-P, 27 sept. 2013 [AlterPresse] --- L’organisme technique Promotion pour le développement / centre technique agricole (Promodev/Cta) a tenu un atelier, le jeudi 26 septembre 2013, autour des problèmes liés à la pêche et à l’aquaculture en Haïti, a observé l’agence en ligne AlterPresse.

245 personnes ont pris part aux échanges qui se sont déroulés autour du thème : « le développement de l’aquaculture et de la pêche, une opportunité économique pour Haïti ».

Cet atelier de travail s’inscrit dans la perspective d’aboutir à des propositions « fermes » pour influencer les prises de décisions concernant l’aquaculture.

La problématique de l’aquaculture et de la pêche se révèle de plus en plus stratégique, dans un pays où les zones côtières sont considérées comme très pauvres.

« Le pays, à cause de son état grave de dégradation, ne produit pas suffisamment de bétails et de récoltes pour nourrir sa population. Plus de 70% de la consommation est importée. Haïti dispose de 21 mille hectares de plan d’eau. L’étang Saumâtre en constitue la moitié, soit plus de 11,500 hectares, avec la capacité de 2 mille tonnes métriques de poissons. Mais le volume de pêche ne dépasse pas 50 mille tonnes métriques par an, parce qu’il n’est pas suffisamment ensemencé », a soutenu le président du Promodev, Robert Viaud.

L’un des problèmes majeurs, signalés par les différents intervenants, lors de l’atelier, c’est le fait que les producteurs sont obligés d’acheter, ailleurs, les produits pour l’entretien des poissons dans leurs fermes.

Promodev/cta espère que les conclusions de l’atelier seront prises en compte dans le cadre de politiques et d’actions de valorisation de la pêche et l’aquaculture.

Par ailleurs, elle a décerné le Prix de l’ingénieur-agronome engagé à Jean André Victor, pour sa contribution et sa « lutte acharnée pour l’épanouissement des produits dans cette branche économique ». [jep kft rc apr 27/09/2013 12:20]