Haïti-Éducation : Électrification à énergie solaire et système multimédia dans des écoles publiques en province

P-au-P, 28 août 2013 [AlterPresse] --- En partenariat avec la Fondation connaissance et liberté (Fokal), six écoles publiques - établies en province - sont les premières bénéficiaires d’un projet d’électrification à énergie solaire et d’un système multimédia, initié par le collège Côte Plage de Carrefour (municipalité au sud de la capitale).

Mis en œuvre par une équipe du collège - constituée d’enseignants, d’élèves et du directeur Marc Anthony Alix -, ce projet vise à favoriser l’électrification et l’accès à un système multimédia, au profit d’écoles publiques en milieu rural, explique la présidente de la Fokal, Michèle Duvivier Pierre-Louis, lors du lancement du projet le mardi 27 août 2013.

Il s’agit, notamment, des écoles nationales Jean-Marie Vincent (Baradères, Nippes / Sud-Ouest), Fort Ogé (Bas Cap Rouge, Sud-Est), Baron (Fond des Nègres, Nippes / Sud-Ouest), Bellevue La Montagne (Jacmel, Sud-Est) et Charrettes (Artibonite, Nord).

Dans le cadre de leurs travaux en sciences et physiques, les élèves du collège Côte Plage ont inventé un ensemble de panneaux solaires, qui vont servir à électrifier ces écoles publiques, dans la perspective d’une utilisation d’un système d’enseignement multimédia, précise la présidente de la Fokal.

Cette initiative consiste, aussi, à mettre en réseaux ces écoles publiques de province avec celles de Port-au-Prince.

Elle permet de créer du lien social, un rapprochement entre des élèves du monde rural et urbain, susceptible d’encourager un partage de connaissances sans préjugés.

« Avec un petit financement, on peut faire beaucoup si on le fait bien, s’il y a une vision et s’il y a une honnêteté dans ce qui se fait », se réjouit Michèle Duvivier Pierre-Louis.

Financé par la Fokal, le coût du projet varie entre 20 à 30 mille dollars américains (US $ 1.00 = 44.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui).

« Pour le moment, six écoles bénéficient de cette expérience. Mais, avec l’appui financier que le collège Côte Plage vient de trouver de la commission nationale haïtienne de coopération avec le fonds des Nations Unies, pour l’éducation, la science et la culture (Unesco) et du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (Menfp), quatre autres écoles seront touchées ».

Les écoles publiques sont choisies en raison de leur éloignement et de leur position géographique, en milieu rural, avec le concours de la direction départementale de l’éducation nationale dans chaque département.

Dans ce projet, il est important de participer au développement et au renforcement de la capacité des enseignantes et enseignants pour qu’ils soient créatifs et novateurs, estime, pour sa part, le directeur du collège Côte Plage, Marc Anthony Alix.

Cela suppose une vision et un travail en équipe, en vue d’un partage d’expériences et d’idées au profit de l’éducation. [emb kft rc apr 28/08/2013 1:40]