Español English French Kwéyol

Haïti-Politique/Justice : L’ordre des avocats de P-au-P exige le retrait du mandat contre Me. André Michel

P-au-P, 06 août 2013 [AlterPresse] --- L’ordre des avocates et avocats de Port-au-Prince demande au juge d’instruction Lamarre Bélizaire, également membre du barreau, de « faire retrait du mandat d’amener contre Me. André Michel », dans une résolution adoptée le lundi 5 août 2013 et dont a pris connaissance AlterPresse.

L’ordre invite également le juge à « se déporter de l’instruction du dossier », sous peine d’être sanctionné par les principes régissant la profession d’avocat en Haïti et les principes internes du barreau.

Rejoint par AlterPresse, le bâtonnier des avocates et avocats de la capitale, Carlos Hercule, n’a pas voulu commenter cette décision du barreau, adressée particulièrement au juge d’instruction Lamarre Bélizaire.

Le mandat d’amener est émis contre l’avocat André Michel, en rapport à l’assassinat, le 18 octobre 2010, de l’étudiant Frantzy Duverseau.

Les premières informations, issues d’enquêtes initiales, rapportent que le jeune aurait été tué par un policier.

Lamarre Bélizaire a lancé, le jeudi 25 juillet 2013, un mandat d’amener contre Me. André Michel ayant initié, avec son collègue Newton Saint–Juste, une plainte en justice, pour corruption et usurpation de titre, contre l’épouse du président Martelly, Sophia Saint Rémy, et leurs fils Olivier Martelly.

Ces derniers ont été placés, par l’actuelle administration politique, à des postes (de fonctionnaires) qui demandent une gestion des derniers de l’État.

Plusieurs instances nationales et internationales de défense des droits humains assimilent ce mandat émis contre l’avocat André Michel à une tentative d’« harcèlement » et de persécution. [emb srh rc apr 6/08/2013 15:29]