Perspectives

Haïti-Culture : Colloque international autour de l’œuvre du poète Georges Castera, prévu début mai


mardi 30 avril 2013

P-au-P, 30 avril 2013 [AlterPresse] --- Un colloque international autour de l’œuvre du poète haïtien Georges Castera Fils se tiendra du jeudi 2 au samedi 4 mai 2013 à Port-au-Prince, annonce la Fondation culture création (Fcc), dans une note transmise à AlterPresse.

« La poésie haïtienne dans le contexte latino-américain et caribéen. La place de Georges Castera Fils » : tel est le thème de ce colloque.

Ses principaux objectifs sont d’analyser la production poétique haïtienne et la place particulière qu’y occupe l’œuvre de Georges Castera, établir le lien entre les études littéraires et les études culturelles entre les travaux de recherche en littérature et ceux des autres domaines des sciences humaines et sociales.

Il s’agit, entre autres, de déterminer de nouveaux axes de recherche sur la poésie, de contribuer à un intérêt scientifique pour l’œuvre de Georges Castera et pour la poésie haïtienne et de créer des conditions en vue de l’édition commentée des œuvres complètes du poète.

Ce colloque réunira 6 panels autour des thèmes comme : « Percussions du quotidien : sur quelques tricheries salutaires », « La poésie créole de Georges Castera et la question de la norme : le cas de Vibrasyon, Gate priyè et Bow » avec le professeur Renauld Govain, « Détournements, Perversions, subversions dans les dessins de Georges Castera ».

« Erection et amollissement de la pensée politique dans la poésie d’expression française de
Georges Castera, « La poétique haïtienne du traumatisme », « Entre la ligne et le mot » et « Jeux et enjeux linguistiques dans la poésie de Georges Castera : érotisme, politique, idéologie » constituent des sujets à traiter dans le cadre des panels.

D’autres thèmes au menu : « Pour une poétique créole : écriture, oralité et modernité poétique chez Georges Castera », « Persistance de la poésie », « Poésie, vigilance et transcendance chez Georges Castera » avec le professeur Hérold Toussaint et « L’influence de l’oral dans la poésie haïtienne ».

Le mercredi 1er mai, des personnalités comme la vice-présidente de la Fondation culture création, Dominique H. Riboul, le recteur de l’Université d’Etat d’Haïti (Ueh), Jean Vernet Henry, le recteur de l’Université Quisqueya (Uniq), Jacky Lumarque procéderont à l’inauguration du colloque.

A l’issue des activités, les organisateurs espèrent comme résultats la publication des actes du colloque, l’engagement d’actions de recherche par des universitaires haïtiens autour de l’œuvre de Castera et sur la poésie haïtienne et l’accès de 10000 jeunes à l’essentiel de l’œuvre du poète.

Les organisateurs entendent à travers ce colloque dévoiler tout un pan du patrimoine littéraire haïtien en tenant compte de sa dimension moderne, ses hiatus et ses cohérences, ses faiblesses et ses avancées, sa portée et son impact. Ils comptent aussi dégager les rapports que cette poésie et ses auteurs entretiennent avec des sphères culturelles et géographiques proches, en soulignant certaines singularités.

Ce colloque s’inscrit dans le cadre du projet Legs conçu par Georges Castera, géré et coordonné par la Fcc.

La mise en œuvre du colloque sur Georges Castera reçoit l’appui notamment des partenaires comme l’Ueh, l’UniQ, l’Institut français d’Haïti (Ifh), Fondation connaissance et liberté (Fokal), Fondation Anne Marie Morisset (Famm).

Né en décembre 1936 à Port-au-Prince (Haïti), Castera est considéré comme l’une des plus grandes figures de la poésie haïtienne contemporaine.

Parmi les oeuvres du poète figurent : Haïti parmi les vivants (Actes Sud, 2010), Le cœur sur la main (Mémoire d’encrier, 2009), l’encre est ma demeure (Actes Sud, 2006) et Le trou du souffleur (Caractères, 2006). [emb kft gp apr 30/04/2013 14:35]