La Caraibe en un coup d’oeil

République Dominicaine : manifestations violentes contre des coupures d’électricité


dimanche 13 juin 2004

Santo Domingo, 13 juin 2004 [AlterPresse] --- La violence pourrait s’étendre à une grande partie du pays, en raison de la détérioration du service d’électricité et de l’augmentation effrenée du coût de la vie, estiment des dirigeants sociaux consultés par le correspondant d’Alterpresse dans la capital dominicaine.

Les longues et dérangeantes coupures du courant electrique ces jours-ci irritent la population dominicaine. Dans les quartiers chauds de Santo Domingo, c’est déjà la grogne. Des manifestations se poursuivent sans arrêt depuis le 10 juin.

Dans la soirée du 10 juin de violentes protestations dans le quartier « Les Guandules » au Nord de la capitale ont fait plusieurs blessés. La police a effectué un nombre indéterminé d’arrestations.

La meme situation s’est produite, entre autres, dans les quartiers populaires d’Espaillat, Gualey, les Guandules, 27 février, 24 avril, où les résidents ont protesté contre les coupures d’électricité atteignant 14 heures par jour.

Des manifestants ont incendié des pneus, lancé des déchets dans les rues et ont fait face aux policiers avec des armes de feu de fabrication artisanale. Ils ont également attaqué a coups de pierres des véhicules privés qui se sont aventurés dans les rues barricadées.

Meme des journalistes qui couvraient les évenements n’ont pas été épargnés. Les vitres d’un vehicule du quotidien Listin Diario ont volé en éclat sous l’effet d’intenses jets de pierres. Le même sort a été réservé à une camionnette de Radio Commerciale

On a appris également qu’une patrouille de la Police a aussi fait face à des jets de pierres apedreada à la rue 4 août.

On a également rapporté des manifestations violentes à Azua et Barahona (Sud), où de nombreux pare-brise de véhicules ont été cassés à l’aide de jets de pierres.

Les manifestations se sont poursuivies le 12 juin dans des quartiers de la province Duarte, à Pimentel, Villa Rivas, Castillo, Tenares, Salcedo et d’autres villages du nord-est. La tension a également monté à San Francisco de Macorà­s.

Entretemps, la distribution de l’électricité demeure précaire dans une grande partie du territoire national, avec des coupures qui vont de 8 à 14 heures d’affilé. [jls gp apr 13/06/2004 19:00]