A travers Haiti

Haïti-Agriculture : Premières pluies à Fonds-Verrettes, après cinq mois de sécheresse

mais une inquiétude toujours vive
lundi 22 avril 2013

Correspondance Ethzard Cassagnol

Fonds-Verrettes, 22 avril 2013 [Alter presse]- - - Fonds-Verrettes (département de l’Ouest, non loin de la frontière avec la République Dominicaine) a connu, dimanche soir 21 avril 2013, les premières précipitations depuis cinq mois, mettant fin timidement à une période difficile de sécheresse dans la commune et ses localités, constate l’agence en ligne AlterPresse.

Ces premières pluies ont été enregistrées principalement dans ce qui est considéré comme le bourg de Fonds-Verrettes.

La sécheresse, qui s’est abattue sur la zone, à la mi-novembre 2012, a détruit massivement des semences du mois de mars 2013, confient plusieurs planteurs.

Les produits sont complètement desséchés, alors que les cultivateurs se plaignent de ne pas avoir les moyens d’acheter de nouvelles semences.

« Déjà, nous estimons avoir perdu la saison de mars-juillet 2013 [1]. Avec nos faibles moyens, nous avons à peine pu acquérir de nouvelles semences que cette sécheresse a tout détruites. C’est terrible, alors que notre vie repose entièrement sur l’agriculture », se plaint Marie Vierge Lozier, une habitante de Terre Froide, une localité de Fonds-Verrettes.

Sainfort Pierre, un habitant de la localité Gros Cheval, s’inquiète, lui, de l’insécurité alimentaire dans la zone.

Une inquiétude qui grandit, tant les plantations flétrissent.

En fait, les semences plantées en février sont destinées à surmonter la faim habituelle du mois de mai, un mois qui reste le moment le plus difficile de l’année.

« Avec la destruction de ces semences, nous mesurons bien ce qui nous attend », témoigne Raymond Pierre-Antoine, un habitant de la localité d’Oriani.

La situation est loin d’être encourageante.

Certains arbres fruitiers et forestiers jaunissent sous la poussière et la chaleur dominantes ainsi qu’un vent sec sans pitié. Des produits, habituellement résistants à la chaleur, dépérissent en plein champ.

Pourtant, le mois d’avril (2013), qui s’achève, est généralement celui du retour de la verdure (dans les champs) et de la fraîcheur.

Comme dans les moments difficiles, les yeux à Fond Verrettes se tournent vers Port-au-Prince et la réponse que l’actuelle administration politique devrait apporter.

La question des semences demeure la plus cruciale à adresser, selon les agricultrices et agriculteurs interrogés.

Avec l’insécurité alimentaire et la nécessité de rattraper la saison, une intervention d’urgence est exigée par les agricultrices et agriculteurs à Fonds-Verrettes. [ec kft rc apr 22/04/2013 11:50]

[1En général, les paysannes et paysans de la zone sèment (en mars) principalement de la pomme de terre, de la patate, des choux, des haricots (y compris pois France et pois congo), du maïs, du petit mil, de la betterave, des oignons, etc., pour les récolter en juillet de chaque année