Dépêches

Haïti-Économie : La France partage-t-elle les positions des mouvements sociaux ? (Audio)


mardi 16 avril 2013

P-au-P, 16 avril 2013 [AlterPresse] --- Le chargé d’affaires de la France en Haïti, Dominique Delpuech, estime néfaste pour l’agriculture haïtienne, l’économie rurale et l’environnement l’application d’une série de politiques néolibérales, notamment, l’abaissement des droits de douanes.

Le diplomate avait rencontré la presse le lundi 15 avril 2013, dans le cadre d’une semaine de communication sur l’apport de la France à l’agriculture haïtienne et la crise alimentaire dans le pays.

La position exprimée rejoint-elle celle des mouvements sociaux, qui ont, entre autres, critiqué les Accords de Partenariat Économique (APE) entre l’Union Europénne et divers pays de l’Afrique, du Pacifique et des Caraibes, dont Haïti ?

C’est en décembre 2009 que la République d’Haïti a paraphé ces accords qui impliquent 14 autres pays de la Caraibe.

Le document engage ses signataires, entre autres, à progressivement lever les obstacles au commerce entre les deux régions.

Sous la pression des mouvements sociaux qui ont conduit un plaidoyer contre ces accords, plusieurs gouvernements avaient montré des réticences à les signer.

La Plateforme Haitienne de Plaidoyer pour un Développement Alternatif (PAPDA) a toujours qualifié les APE d’accord de libéralisation commerciale qui constitue une menace pour la souveraineté alimentaire des pays partenaires.

Pour ce réseau, les APE ne visent qu’à décapitaliser les secteurs productifs et réduire à néant les bases économiques d’Haïti. [apr 16/04/2013 17:17]

Haïti-Coopération : Les politiques appliquees apres 1986 fatales pour l'economie Haitienne by Alterpresse on Mixcloud