Español English French Kwéyol

Haïti-Politique : Le gouvernement de Laurent Lamothe perd son inflexible ministre des finances

P-au-P, 10 avril 2013 [AlterPresse] --- La ministre de l’économie et des finances de la république d’Haïti, Marie Carmelle Jean-Marie a claqué la porte, et remis sa démission au premier ministre Laurent Salvador Lamothe dans la nuit du 9 au 10 avril 2013, apprend AlterPresse.

Diffusée dans les médias de la capitale et sur les comptes twitter et facebook de certains journalistes haïtiens, l’information a été confirmée par une source proche de la ministre.

De « profonds désaccords avec le président Martelly » seraient la raison fondamentale ayant poussé la grande argentière de la république à déposer les clés.

Des sources proches de la ministre auraient confié au journal Miami Herald que c’est plutôt à cause de la sensation d’un manque de soutien de ses pairs du gouvernement dans son effort pour favoriser une gestion responsable des finances et de l’économie du pays.

Dans une entrevue accordée à un magazine de la capitale le 4 avril 2013, madame Jean-Marie avait pourtant dit voir en Martelly quelqu’un qui « fait confiance et ne met pas les bâtons dans les roues ».

Elle a occupé ce poste depuis le mois de mai 2012.

L’ex-ministre détient une licence en économie de la Faculté de droit et des sciences économiques (Fdse) de l’Université d’Etat d’Haïti et deux maitrises en gestion et techniques bancaires et en techniques de marché financier.

Elle est co-fondatrice de la firme Groupe croissance aux cotés des économistes Nesmy Manigat et Kesner Pharel. [efd kft gp apr 10/04/2013 9 :20]