Dépêches

Haïti-Politique : L’opposition veut se renforcer dans la perspective des prochaines élections


jeudi 4 avril 2013

P-au-P, 4 avril 2013 [AlterPresse] --- Le Mouvement d’unification de l’opposition démocratique (Muod), constitué de plusieurs formations politiques organise une rencontre, le 7 avril prochain, aux Gonaïves (Nord), en vue de se consolider et de discuter autour de la tenue des prochaines élections sénatoriales partielles et locales, apprend AlterPresse.

« Il s’agira, pour l’opposition, de se placer en alternative (…) de se mettre ensemble pour la construction d’une vision commune de bonne gouvernance », a expliqué à AlterPresse André Michel, un des dirigeants de ce mouvement.

C’est au moins la troisième rencontre organisée par ces organisations politiques qui décident de se constituer en opposition politique face à ce pouvoir « symbolisant la corruption et en panne de crédibilité », toujours selon les propos de André Michel.

Une de leurs rencontres à l’Arcahaie (commune située à une trentaine de kilomètres au nord de Port-au-Prince) a été avortée, le 5 janvier 2013, suite à une attaque conduite par des hommes qui se disaient être des partisans du gouvernement en place.

Ce sera aussi l’occasion pour ces institutions de réfléchir sur l’organisation des prochaines élections en Haïti.

« De bonnes élections ou l’avion », c’est déjà le slogan de ce regroupement qui préconise l’organisation d’élections transparentes et démocratiques.

Les prochaines élections, en retard de plus d’un an, doivent permettre le renouvellement de 10 sénateurs (sur 30) et de 140 conseils communaux.

Un conseil électoral, composé de 9 membres délégués par les 3 pouvoirs, doit être mis sur pied.

A l’issue d’un processus tortueux, seul l’Exécutif n’a toujours pas fait choix de ses représentants. [srh kft gp apr 04/04/2013 00:30]