A travers Haiti

Haïti-Environnement : Danger et risques d’éboulement à Morne Bienac aux Gonaïves


dimanche 31 mars 2013

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves, 31 mars 2013 [AlterPresse] --- De grosses pierres, situées au_dessus du Morne Bienac, au nord du centre-ville des Gonaïves, représentent un danger avec des risques d’éboulement, observe l’agence en ligne AlterPresse.

Pratiquement, sans aucune couverture végétale, le Morne Bienac est transformé en espace habitable (une agglomération inquiétante) depuis plusieurs années, en dehors des normes requises.

Il se trouve à environ deux kilomètres du centre-ville des Gonaïves (Artibonite / Nord), entre les quartiers Gattereau et K-soleil [1].

L’exploitation illégale de carrière de sable, les constructions anarchiques et l’élevage libre, fréquents à Morne Bienac, contribuent à sa dégradation.

Cette réalité tendrait à occasionner d’énormes fissures à des pierres menaçant constamment la vie des habitantes et habitants résidant au flanc de ce morne, explique un technicien agricole, Julio Jean, qui, lui aussi, vit dans la zone.

« La direction départementale du ministère de l’environnement, la mairie des Gonaïves et les responsables de la protection civile doivent prendre des mesures préventives en vue de protéger les vies en danger à Morne Bienac », alerte le technicien agricole.

Jean appelle à la mise en œuvre d’une campagne de reboisement dans la zone, suggérant de prioriser les plantes de la famille des cactées.

En 2011, une pierre a déboulé, endommageant des habitations, sans toutefois faire de victimes, rapporte un riverain, Verdieu Alexandre.

« Malgré le risque de voir d’autres pierres se détacher, les habitantes et habitants de Bienac continuent de vivre au flanc de ce morne, comme si rien n’était, alors que les autorités, de leur côté, semblent impuissantes face à ce danger », déplore-t-il.

Questionné par AlterPresse, un autre résident à Morne Bienac, Joanème Fedlin, se dit conscient de la menace qui pèse sur sa vie et celle de ses voisines et voisins.

« Je sais que ma vie est en danger ici. Mais, je n’ai pas la possibilité de construire ni d’affermer une maison dans un autre endroit de la ville. Je suis obligé d’y rester, car je ne peux pas vivre dans la rue », déclare Fedlin.

Le Morne Bienac a une très grande importance pour les habitants du centre-ville des Gonaïves et ceux des autres quartiers, souligne, pour sa part, le coordonnateur technique de la protection civile de l’Artibonite, Faustin Joseph.

« En saison cyclonique, quand il y a de fortes averses dans la ville, des milliers de personnes s’y réfugient, pour se prémunir contre les inondations. Il faut donc des travaux pour protéger ce morne », ajoute-t-il.

Joseph signale cependant que des travaux de canalisation, effectués lors de la construction de la route de Bienac, assurant l’évacuation des eaux vers la mer, ont apporté un soulagement aux habitantes et habitants. [me kft rc apr 31/03/2013 2:05]

[1Un recensement de l’institut haïtien de statistique et d’informatique (Ihsi), réalisé en 2003, a révélé la présence de plus de 23 mille habitantes et habitants au morne Bienac.