A travers Haiti

Mars 1973 – mars 2013

Haïti-Paysannerie : Nouveau bâtiment administratif du Mpp, hommage à des militants et organisations d’accompagnement


jeudi 21 mars 2013

De notre envoyé spécial Ronald Colbert

Papaye (Hinche), 21 mars 2013 [AlterPresse] --- A l’occasion du congrès de son 40 e anniversaire d’existence, le mouvement paysan de papaye (Mpp) a inauguré, le lundi 18 mars 2013, un nouveau bâtiment administratif d’une superficie d’environ 825 mètres carrés, sur la route de Bassin Zim, à environ 7 km du bourg de Hinche (chef-lieu du département du Centre, à 128 km au nord-est de la capitale).

Le nouveau complexe abrite l’ensemble des unités techniques et administratives du mouvement paysan. Il a été construit avec les contributions (en blocs, cotisations de 25.00 gourdes) de chaque groupement (mais les travaux d’aménagement ne sont pas encore terminés).

Plus de 13 millions 400 mille gourdes (US $ 1.00 = 44.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui) sont déjà dépensées dans l’érection du nouveau complexe administratif du Mpp.

En 2013, le Mpp compte plus de 4,000 groupements paysans en son sein.

Parallèlement, des hommages spéciaux ont été rendus à Andris Constant (secrétaire général du Mpp), Francinette Jacques, secrétaire de l’unité femmes), Célanès Mertulien (secrétaire de l’unité jeunes travailleurs paysans / Jtp), Childéric Placide (animateur paysan à Los Palis, troisième section communale de Hinche), Jean Mirassaint Kernizan (un paysan septuagénaire, qui continue d’effectuer des travaux agricoles, malgré une jambe amputée en raison de problèmes de diabète), Philfrant Saint-Naré (porte-parole adjoint du Mpp), Chavannes Jean-Baptiste (fondateur du mouvement), Fisenie Noël (épouse de Chavannes Jean-Baptiste, qui a enduré beaucoup de tourments et de souffrances durant les 40 ans d’existence du mouvement paysan) ainsi qu’à des organisations internationales d’accompagnement (à l’exemple de Développement et Paix).

L’évêque de l’église catholique romaine au département du Centre, Mgr. Pierre Simon Saint-Hillien, a prononcé une prière de circonstance à l’ouverture, le l8 mars, du congrès du 40 e anniversaire.

Par la suite, une analyse des contextes (international et national) a été respectivement faite par Joao Pedro (principal dirigeant du mouvement sans terre / Mst au Brésil), puis par le sociologue-politologue, l’universitaire Jean-Claude Chérubin, et le porte-parole du Mpp Chavannes Jean-Baptiste.
Le mardi 19 mas, des conférences-débats ont été présentées : par l’ancienne première ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis et l’historien Michel Soukar sur la souveraineté nationale, par Chavannes Jean-Baptiste sur la souveraineté alimentaire, Rodrigo Domingo sur l’exploitation des mines d’or en République Dominicaine [1], la sociologue Danièle Magloire et la travailleuse sociale Colette Lespinasse sur la participation des femmes dans le changement social, la dominicaine Anna Esther Belo et l’ingénieure haïtienne Annette Noël sur la participation des jeunes dans le changement social.

Le mercredi 20 mars, Jean-Claude Chérubin a animé une conférence-débat sur ce qui devrait être considéré comme un projet paysan : un projet anti-capitaliste, anti-impérialiste, à caractère écologique et reposant sur une agriculture paysanne pertinente. [rc apr 21/03/2013 11:00]]

[1L’exploitation des ressources aurifères en République Dominicaine a provoqué des morts en territoire voisin de la république d’Haïti, laquelle doit prendre garde sur les tracas éventuels à essuyer avec l’exploitation de ses ressources en or. Selon Rodrigo Domingo, les richesses en or, inestimables de l’île d’Haïti, sont menacées par les prédateurs internationaux.