Español English French Kwéyol

Reportage photo : Fond Verettes, théâtre de désolation

P-au-P., 30 mai 2004 [AlterPresse] --- Par une journée de deuil national décrété par le président provisoire Boniface Alexandre, Haiti a salué le départ tragique de ses fil et filles dans les récentes inondations, dont le bilan toujours provisoire oscille entre moins de 600 (Protection Civile) et 1700 morts et disparus (autorités locales).

De toutes manières, une véritable saignée. Ah, ces eaux assassines qui ont tout emporté, cette boue immense qui n’a laissé que corps sans vie, souvent des enfants (on l’a vu dans notre précédent reportage) arrêtés dans leurs derniers élans de s’accrocher à la vie. Un dernier effort pour respirer.

Des équipes dépêchées par des organisations humanitaires, des ONGs ont commencé à se rendre difficilement sur le terrain, accompagnées en hélicoptères par les militaires de la Force Multinationale (Etats-Unis, Canada, France, Chili) présente en Haiti depuis février dernier.

Après les autorités haïtiennes, le ministre français des Affaires étrangères, Michel Barnier, est allé constater les dégâts le 28 mai, promettant de promouvoir au niveau de l’Union Européenne un fond spécial d’assistance pour Haïti, fortement éprouvé.

Un grand mouvement national de solidarité commence à se dessiner. Partis politiques et institutions du secteur privé prennent des initiatives, en indiquant des mesures indispensables pour que cela ne se reproduise plus. Accent sur le déboisement et la nécessité d’arrêter la saignée.

Des secteurs sociaux pointent du doigt l’irresponsabilité des gouvernements successifs depuis de nombreuses années et dénoncent les politiques néo-libérales, qui ont, selon eux, contribué à appauvrir la paysannerie, acculée dans plusieurs régions à couper des arbres pour en faire du charbon.

Aujourd’hui, le résultat c’est ce désastre, a dit à la radio un habitant de Fond Verettes (Ouest) qui a perdu 30 de ses parents. La journaliste Rachelle Magloire a confié à AlterPresse le témoignage photo qui suit. [gp apr 30/05/2004 00:30]

Reste d’un mur
Bouts de sol
Arrêt dans le temps : on imagine ici ce qui s’est passé en voyant ces roches
arrêtées dans leur course par cette racine. Imaginez la force des eaux, et
dire que cela se passait en pleine nuit...
Route effondrée
Elle a tout perdu
Attente de l’aide
Acheminement de l’aide alimentaire
Deux vieux découragés
La foule des sinistrés rassemblés dans le lit de la rivière qui la semaine
dernière était Fond Verette
Théâtre de désolation