Español English French Kwéyol

Haïti-Frontière : Présentation du manifeste des régions frontalières à des députés

Par Shella Chauvette

P-au-P., 23 févr. 2013 [Alter Presse] --- Des représentants de la Plateforme régionale pour le développement socio-économique de la région frontalière ont rencontré des parlementaires issus des zones frontalières à qui ils ont remis une feuille de route le 20 février 2013 à Port-au-Prince, apprend AlterPresse.

Ce document s’articule autour de deux points : Engager un plaidoyer auprès des investisseurs nationaux et internationaux en faveur du développement des régions frontalières, et recueillir les revendications de la population frontalière.

La présentation de ce document a été assurée par le coordonnateur de la plateforme, Jean Phèdre Delva, qui souhaite que les parlementaires en prennent compte.

« Je pense que les députés vont pouvoir déployer leurs stratégies, forcer le gouvernement (...) à rendre des fonds disponibles et encourager des investissements pour faciliter le développement des frontières », affirme le coordonnateur.

Dans ce même document, Jean Phèdre a présenté les grands défis auxquels les frontières font face : sécurité, immigration, infrastructures et enfin une présence suffisante de l’Etat.

Plusieurs députés, dont Ronald Larêche (Mont Organisé et Capotille/ Nord-Est), Guerda Benjamin (Savannette et Quartier Baptiste/Centre), Sanosier François (Fond Verrettes et Ganthier/Ouest), Patrick Robasson (Anse-à-Pitres/Sud-Est) ont pris part à cet atelier de réflexion.

« Je félicite l’initiative de la plateforme, et je suis satisfaite de la présentation des doléances, qui selon moi devrait être l’initiative du gouvernement. Nous les députés des zones frontalières, nous allons travailler ensemble pour donner suite à ces propositions », a affirmé le député de Savanette, Guerda Benjamin.

Le Comité d’action pour le développement des zones frontalières, entend, lui-même, attirer l’attention des instances étatiques sur les problèmes d’infrastructures, existant à différents points de la frontière haitiano-dominicaine, à Belladère (frontière commune avec Elias Pinas), Ouanaminthe/Dajabon, Malpasse/Jimani, Anse-à-Pitres/Pedernales.

« Rendre plus accessibles les frontières, afin de les développer et les réhabiliter, demeure notre préoccupation », signale la secrétaire de Ce comité, Yvonne Monclaire

Souvent zones de tensions, mais surtout zones d’échanges entre les deux peuples, les communes frontalières sont les territoires de multiples enjeux qui ne laissent pas indifférentes les communautés concernées. [sc kft gp apr 22/02/2013 13 :25]