Español English French Kwéyol

Haïti-Duvalier : Un procès équitable pour la confiance et contre l’impunité, souhaite l’expert indépendant Michel Forst

P-au-P, 21 févr. 2013 [AlterPresse] --- Un procès équitable, dans le cadre des poursuites contre l’ex-dictateur Jean-Claude Duvalier, serait un signal capable de raviver la confiance de la population haïtienne en la justice et lui prouver combien l’impunité n’aura plus cours en Haïti, estime l’expert indépendant sur la situation des droits humains dans le pays, le Français Michel Forst.

Dans un communiqué rendu public à l’occasion de l’audition en appel de l’ex-dictateur à Port-au-Prince, ce jeudi 21 février 2013, Forst « s’associe à la douleur des victimes », tout en rappelant les multiples violations de droits humains et exactions commises durant le régime Duvalier.

Le principe de prescription ne saurait s’appliquer à ces crimes, rappelle Forst.

L’audition de Jean-Claude Duvalier s’est ouverte, en fin de matinée du 21 février, en l’absence de celui-ci.

L’un de ses avocats, Reynold Georges, a fait une entrée tonitruante, en feignant ne pas avoir été au courant de la séance.

Les avocats de Duvalier ont fait un pourvoi en cassation, le lundi 18 février 2013, dans l’espoir de mettre hors jeu la cour d’appel et, du même coup, les victimes qui ont pu obtenir la reconnaissance de certaines de leurs revendications par les juges.

De nombreuses organisations locales et internationales, à l’image d’Amnesty International et Human rights watch, des représentants de diplomaties étrangères, dont celle des États-Unis d’Amérique, sont sur place.

Plusieurs examinent la procédure judiciaire en cours, à l’aune de la velléité, ou non, du pouvoir en place de mettre fin à l’impunité et de sanctionner toute forme de dictature.

L’issue du dossier Duvalier devrait témoigner de la politique réelle de l’administration de Joseph Michel Martelly en matière d’État de droit. [kft rc apr 21/02/2013 14:05]