Español English French Kwéyol

Droits de l’enfant : 1,4 milliard de dollars américains pour subvenir aux besoins des enfants dans le monde, dont Haïti

Plus de 11,5 millions de dollars américains attendus pour Haïti

P-au-P, 30 janv. 2013 [AlterPresse] --- Le fonds des Nations Unies pour l’enfance (Unicef) a lancé un appel de fonds estimé à près de 1,4 milliard de dollars américains (US $ 1.00 = 44.0à gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui) en vue de répondre aux besoins immédiats et essentiels des enfants de 45 pays dans le monde, dont Haïti, apprend AlterPresse.

A travers cet appel, l’Unicef cherche des ressources non affectées afin de répondre aux urgences régulièrement sous-financées et d’appliquer des solutions innovantes à des situations complexes, explique une note de l’agence onusienne.

Il s’agit aussi d’intégrer le relèvement précoce aux situations d’urgence à grande échelle, dont une grande partie concerne plusieurs pays en même temps.

Les fonds, recueillis grâce à cet appel, doivent venir en aide, en 2013, à des pays en proie notamment à des situations d’urgence complexes, comme des conflits, des catastrophes naturelles.

Ils permettront également d’améliorer la préparation aux catastrophes et de renforcer les capacités des communautés à résister à de nouveaux chocs et à en atténuer l’impact.

Les 45 pays et régions mentionnées dans l’appel constituent des priorités en raison de l’ampleur de la crise, de l’urgence de son impact sur les enfants et les femmes, de la complexité de la réponse à y apporter et de la capacité à intervenir, justifie l’Unicef.

Le montant de l’appel en faveur d’Haïti dépasse les 11,5 millions de dollars américains, dans les domaines de la nutrition, de la santé, de l’eau potable, de l’assainissement et de l’hygiène ainsi que de l’éducation.

Avec ce montant d’argent une alimentation thérapeutique devrait être fournie à 30,000 enfants âgés de moins de cinq ans et souffrant de malnutrition sévère.

Des services d’assainissement seront fournis à 200,000 personnes déplacées vivant dans les camps depuis le tremblement de terre du 12 janvier 2010. Des activités de lecture et de socialisation seront mises en œuvre en faveur de 200,000 enfants.

L’Unicef déplore la vulnérabilité des enfants au moment des situations d’urgence, dans lesquelles ils vivent souvent dans des conditions insalubres et dangereuses, fortement exposés aux risques de maladie, de violence, d’exploitation et de négligence.

Les contributions à l’appel constituent un bon investissement dans les enfants et leur avenir, encourage l’organisme onusien. [emb kft rc apr 30/01/2013 0:20]