A travers Haiti

Haïti : Lancement des activités agricoles dans sept communes du haut Artibonite


mardi 22 janvier 2013

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaives, 22 janv. 2013 [AlterPresse] --- Le ministère de l’agriculture des ressources naturelles et du développement rural (MARNDR) a lancé lundi 21 janvier 2012 une série d’activités d’infrastructures agricoles dans sept communes du haut Artibonite, constate l’agence en ligne AlterPresse.

Il s’agit des projets d’aménagement de bassins versant, traitement des ravines, construction de routes agricoles, réhabilitation de plusieurs systèmes d’irrigation et plus de trois mille bassins de sel dans les régions du haut Artibonite.

Ces projets à haute intensité de main d’œuvre qui dureront 3 mois seront exécutés dans le cadre d’un programme baptisé : « Programme de relance agricole », élaboré par l’administration Martelly/Lamothe, a indiqué le ministre haïtien de l’agriculture, Thomas Jacques.

Aux Gonaïves, précisément à Labranle, 5ème section communale, et Dubedou, localité située dans la 4ème section Poteau, des routes agricoles seront construites.

A Anse-rouge, plus de trois mille (3000) bassins de sel détruits lors du passage de l’ouragan Sandy seront réhabilités, a annoncé le ministre.

Dans les communes de Gros-Morne, Ennery, Terre-Neuve et Saint-Michel de l’Attalaye, des travaux de traitement vont être effectués dans les bassins versants et les ravines ainsi que pour la réhabilitation des systèmes d’irrigation.

Au moins une ravine considérée comme la plus importante sera traitée soit en maçonnerie, en gabion ou en pierres dans toutes les communes du haut Artibonite, a dit le ministre.

Dans la plaine des Gonaïves, quatre pompes d’irrigation dont leur financement est déjà assuré seront bientôt installées, promet le ministre de l’agriculture Thomas Jacques.

Des prises sur berge des barrages de Aufilié, Desbarrieres, et périmètre Bongri au niveau de la plaine seront aussi réhabilitées, ajoute-t-il.

Le président Michel Joseph Martelly qui a récemment décrété l’année 2013, l’année de l’agriculture et de l’environnement soutient ce programme et a fait savoir que dans trois ans le besoin en nourriture du pays sera satisfait, a affirmé le ministre de l’agriculture.

Ces projets seront financés à partir d’un fonds tiré du trésor public dans le cadre de la loi d’urgence, selon le ministre qui n’a toutefois pas révélé le montant.

Dans son intervention, le maire des Gonaïves, Jean Osner Amisial, qui a pris part au lancement de ces travaux, a félicité le gouvernement pour avoir élaboré ce programme de relance agricole.

Pour sa part le député Cholzer Chancy représentant de la commune d’Ennery a salué cette initiative et promis de suivre de prêt l’exécution des travaux.

« Ce qui nous intéresse, c’est la durabilité et ce que ces travaux vont donner en termes de résultats », a dit le député.

Même discours pour le député de la circonscription Anse-Rouge/Terre Neuve, Luc Leroy Rosemond.

« L’importance de ce programme n’est pas la création d’emplois en un rien de temps, c’est plutôt ce que les terres agricoles vont pouvoir donner en terme de production à la fin des travaux », a déclaré le député Rosemond.

Il demande aux responsables de la direction départementale agricole d’assumer leurs responsabilités.

Le directeur départemental du ministère de l’agriculture, Eddie Charles, les responsables des bureaux agricoles communaux et d’autres autorités locales comme Pharisien Rony et Exantus Jean-Baptiste respectivement présidents du Conseil d’administration des sections communales (Casec) de Labranle et Poteau ont pris part à cette cérémonie de lancement des activités agricoles dans les communes du haut Artibonite. [em kft gp apr 22/01/2013 13 :55]