A travers Haiti

Haïti-Genre : Le ministère à la condition féminine dit vouloir changer d’approche


lundi 21 janvier 2013

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves, 21 janv. 2013 [AlterPresse] --- Les bureaux départementaux du ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (Mcfdf) pourraient être transformés en des directions départementales dans les mois à venir, annonce la titulaire du Mcfdf, Marie Yanick Mézile.

La ministre a fait cette déclaration au moment de remettre, le jeudi17 janvier 2013, un moulin de riz et de petit mil, ainsi qu’un chèque de deux cent mille gourdes (US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui) aux responsables de l’organisation des femmes pour le développement de Lacroix (Ofdl), située dans la 6e section communale de Marchand Dessalines. .
La loi organique du ministère à la condition féminine et aux droits des femmes a été révisée et envoyée au premier ministre Laurent Salvador Lamothe, qui doit la soumettre au parlement pour approbation, indique la ministre Mézile.

Les directions départementales pourraient mieux charrier les causes et les revendications des femmes, en leur apportant un service de proximité avec beaucoup plus d’agentes / d"agents de terrain, croit-elle.

Dans cette même lignée, des « maisons de femmes » - qui seront coiffées par les directions départementales du ministère à la condition féminine - seront ouvertes dans certaines communes du pays.

Parallèlement, des maisons de femmes seront inaugurées dans le Sud et dans le Nord, et bientôt à Marchand Dessalines, promet encore la ministre.

Ces futures maisons de femmes serviront de lieux de réunion pour les femmes qui vont pouvoir y discuter de leurs différents problèmes, explique la ministre.

Des séances de formation - sur la gestion des petites et moyennes entreprises (Pme), l’équité de genre, la violence et sur les nouvelles technologies de l’information - y seront organisées régulièrement pour les femmes, promet Marie Yanick Mézile.

Le fait de donner un moulin aux responsables de l’organisation des femmes pour le développement de Lacroix constitue une preuve que le ministère a la volonté réelle d’améliorer les conditions socioéconomiques des femmes dans le pays, avance, pour sa part, la coordonnatrice départementale du ministère à la condition féminine et aux droits des femmes dans l’Artibonite, Netlande Pierre Dérius.

« Pour résoudre le problème de la violence faite aux femmes, il faut agir d’abord sur sa situation socioéconomique », souligne la coordonnatrice du Mcfdf dans l’Artibonite.

Netlande Pierre Dérius souhaite que les responsables de l’organisation de femmes de Lacroix fassent bonne gestion du moulin octroyé, afin de stimuler la mise en œuvre d’autres projets pour les habitantes et habitants de la section communale.

Environ neuf cent (900) kits alimentaires ont aussi été distribués à des femmes de la section communale Lacroix.

Le chèque de deux cent mille gourdes, donné aux responsables de l’organisation par le ministère à la condition féminine et aux droits des femmes, devrait être utilisé dans la construction d’un hangar pour le moulin.

La remise de ce moulin et des kits alimentaires entre dans le cadre du programme « EDE PÈP » de l’administration Martelly/Lamothe.

Ont été présents à cette occasion : le député de Marchand, Gracia Delva, le vice délégué de l’arrondissement, Wagner Joseph et le maire principal de la commune, Renel Josaphat. [em kft rc apr 21/01/2013 9:45]