A travers Haiti

Haïti-Santé : Lancement d’un réseau ambulancier dans l’Artibonite


vendredi 21 décembre 2012

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves, 21 déc. 2012 [AlterPresse] --- Le ministère de la santé publique et de la population (Mspp) a lancé, le jeudi 20 décembre, un réseau ambulancier dans le département de l’Artibonite (Nord), constate l’agence en ligne AlterPresse.

Ce réseau ambulancier qui est constitué de 8 vehicules tout terrain de marque Toyota communément appelé « Zo requin » fait partie d’un processus de mise en place d’un réseau ambulancier national.

Le réseau ambulancier de l’Artibonite doit permettre d’assurer le transport des femmes enceintes en difficulté, d’une institution de santé à l’autre, a indiqué la ministre de la santé publique et de la population, Florence Guillaume Duperval.

Parfois, les malades décèdent en cours de route pour avoir pris trop de temps sur un âne ou une porte qu’on utilise comme moyen de transport pour arriver à une structure sanitaire, reconnait la ministre de la santé.

Contrairement à une expérience du passé, les ambulances ne sont pas affectées à des responsables d’institution qui vont les utiliser à des fins personnelles, a dit la ministre Duperval.

« Les ambulances sont là pour transporter les malades particulièrement les femmes enceintes, elles doivent être au service de tous, quelque soit leur couleur, leur appartenance politique et leur moyen économique », a précisé la ministre. Elle a rappelé aux acteurs du système sanitaire que donner la santé est presque comme un sacerdoce qu’ils sont tenus de respecter.

Prendre soin de ce réseau d’ambulances est un devoir que chaque collaborateur se doit accomplir convenablement, a dit pour sa part le maire adjoint des Gonaïves, Luc Dessalines qui a pris part au lancement.

« Votre mission repose sur le dévouement et le courage », a rappelé le maire Dessalines aux ambulanciers.

Toutes les dispositions seront prises en vue de bien gérer les matériels roulants et les équipements qui composent le réseau ambulancier de l’Artibonite qui fonctionneront au bénéfice du plus grand nombre, promet pour sa part le directeur départemental du ministère de la santé publique et de la population (MSPP) dans l’Artibonite, Serge Vertilus.

Les communes les plus enclavées se verront affectées une ambulance, les grandes villes et les zones facilement accessibles seront reliées au réseau ambulancier par téléphonique via le 116, un numéro gratuit, a annoncé le directeur de la DDSA.

Aucun groupe, aucune chapelle politique, aucune confession religieuse ne sera admis à monopoliser le réseau ambulancier dédié à toute personne en situation d’urgence, prévient le directeur sanitaire de l’Artibonite.

Le réseau ambulancier de l’Artibonite est un projet du programme de prise en charge intégrée de la santé de la mère et des enfants de l’Artibonite (PRISMA) qui a fait don de ces 8 véhicules aux autorités haïtiennes , a fait savoir la coordonatrice du projet, Martine Bernier. [em kft apr 21/12/2012 9:15]