A travers Haiti

Haïti - Infrastructures : L’approvisionnement en eau potable aux Gonaïves, régulièrement rétabli à partir de janvier 2013, promet la Dinepa


mardi 18 décembre 2012

Correspondance Exalus Mergenat

Gonaïves, 17 déc. 2012 [AlterPresse] --- Les problèmes d’approvisionnement en eau potable, que connait la ville des Gonaïves (chef-lieu du département de l’Artibonite), à 171 km au nord de Port-au-Prince, devraient être résolus début 2013, apprend AlterPresse.

En août 2012, l’office régional de l’eau potable et de l’assainissement (Orepa) aux Gonaïves, annonçait le rétablissement régulier de l’approvisionnement en l’espace de quelques jours. Le délai a, toutefois, été repoussé.

Des techniciens de la firme ELMESEN effectuent, depuis le 5 décembre 2012, des travaux de réparation dans le système de stations de pompage de la direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (Dinepa), à Châtelain, dans la plaine des Gonaïves.

Une des trois stations de pompage de la Dinepa, situées dans cette zone, a été sabotée et vandalisée en décembre 2011 par des individus non identifiés.

Un panneau de commande, un contacteur servant à distribuer le courant et plus de mille cinq cent pieds de câble électrique ont été emportés à cette occasion.

Les techniciens vont profiter des travaux de réhabilitation pour corriger des erreurs techniques, enregistrées lors de l’installation de l’ancien système des stations de pompage.

L’une des erreurs a été de faire fonctionner ces stations de manière interdépendante.

En vue de permettre leur autonomie, chaque station de pompage sera dotée de sa propre armoire de commande, de son système électrique et de son hypochlorateur.

Dans le cadre de ces travaux, devant prendre fin le 13 janvier 2013, les techniciens ont déjà installé au moins deux armoires de commande, 9 transformateurs, des pylônes électriques et accessoires, indique le responsable de production du centre technique d’exploitation (Cte) aux Gonaïves, l’ingénieur électromécanique Abdiel Faraj Volmar.

« Ce qu’il nous reste à faire est minime par rapport aux grands travaux que nous avons déjà effectués, par exemple l’installation des postes de chloration et les tuyaux de refoulement abimés qui sont dans les puits que nous avons à changer », annonce Volmar.

« Les 3 stations de pompage de Châtelain pourront débiter au total 130 litres d’eau par seconde. Ce qui nous permettra d’améliorer le besoin en eau potable de presque toute la ville des Gonaïves, estimé à 6 mille mètres cubes par jour », précise-t-il.

Le centre-ville des Gonaïves, qui n’a pas reçu les services de la Dinepa depuis environ 5 ans, doit aussi bénéficier des travaux en cours à Châtelain, promet, pour sa part, le directeur du centre technique d’exploitation (Cte) aux Gonaïves, Jude Pierre.

Cependant, l’alimentation complète du centre-ville de la cité de l’indépendance dépend de travaux supplémentaires dans les conduites d’adduction d’eau, détruites au niveau de la rivière la Quinte, au sud des Gonaïves, souligne Pierre.

La Dinepa dispose aussi de deux autres stations de pompage, situées à Pont Gaudin (également au sud de la ville).

Les travaux de réhabilitation du système des stations de pompage de la Dinepa aux Gonaïves sont financés par l’agence espagnole de coopération internationale et de développement, (Aecid), à hauteur de deux cent mille dollars américains (US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui). [em kft rc apr 17/12/2012 11:50]