HaitiWebdo

HaitiWebdo, semaine du dimanche 25 novembre au samedi 1er décembre 2012

Haïti- Conjoncture : Le président ne tient pas en place, mais fait du surplace


lundi 3 décembre 2012

P-au-P, 3 déc. 2012 [AlterPresse] --- Le président de la république Joseph Michel Martelly et le premier ministre Laurent Salvador Lamothe, continuent de multiplier les déplacements à l’étranger pour plaider les potentialités du pays aux investissements extérieurs.

Les succès ne sont jusqu’ici pas au rendez-vous.

Mais ce qui l’est toutefois, c’est la grogne de la population haïtienne et l’insécurité.

Martelly et Lamothe n’ont pas les pieds sur terre ?

Après un voyage dit privé aux États-Unis d’Amérique, le 3 novembre 2012, le chef de l’État reprend l’avion pour l’Europe le 16 novembre.

Ce voyage le tient éloigné de la commémoration de l’anniversaire de la Bataille de Vertières, le 18 novembre. Cependant, il a l’occasion de s’afficher au stade Santiago Bernabeu, pour un match de football à Madrid.

Deux jours après son retour (le 25 novembre), Martelly prend la direction de Cuba. Environ 24 heures après la fin de cette visite de coopération sur l’ile communiste (le 29 novembre) Laurent Lamothe s’envole pour le Mexique pour trois jours.

Ce lundi 3 décembre 2012, le chef de l’Etat, en compagnie de son épouse et d’une délégation dont le nombre de personnes n"est pas précisé, se rend au Japon.

En termes de bilan, ces déplacements n’ont visiblement rapporté que 8 accords signés avec Cuba dans les domaines de la santé, de l’agriculture, de l’éducation et de l’infrastructure.

En guise de bénédiction, de la part du Pape Benoît XVI, Martelly a obtenu aussi un fervent rappel que les E de son discours politique (éducation, environnement, État de droit, emploi et énergie) ne sont pas siennes, mais appartiennent à l’humanité.

Martelly et les statues : un hommage contradictoire

Absent lors de la célébration du 209e anniversaire de la Bataille de Vertieres, le dimanche 18 novembre 2012, Martelly a soulevé le mécontentement de plusieurs secteurs. En réponse, il a déclaré que les statues, représentant les héros de l’indépendance haïtienne, ne veulent rien dire si les droits fondamentaux du peuple ne sont pas respectés.

Le président a ensuite illustré sa déclaration par un geste de respect contradictoire qui n’est pas passé inaperçu. Il a été se recueillir devant la statue de José Martí, héros de la révolution cubaine, lors de sa visite sur l’ile voisine d’Haïti, le 27 novembre 2012.

La réhabilitation de l’aéroport international Toussaint Louverture avance

Les salles d’arrivée, de récupération des bagages et une salle de soins d’urgence sont mises en fonction par le chef de l’État, Michel Martelly, qui a coupé le ruban d’inauguration le 25 novembre 2012.

Une première inauguration a eu lieu au mois de décembre 2011. D’autres espaces sont actuellement en cours de réhabilitation.

L’actuelle structure physique de l’aéroport international de Port-au-Prince pourra résister à un séisme de magnitude 8, a fait savoir le premier ministre Laurent Lamothe.

L’insécurité ... encore

Les actes d’insécurité, notamment les actes d’enlèvement de personnes, se poursuivent dans le pays.

Après l’enfant de trois ans Johim Siam Étienne, kidnappé dans la nuit du 17 au 18 novembre 2012 et libéré contre rançon le mercredi 21 novembre à Jacmel, c’est le tour d’une fillette de 5 ans d’être la proie des bandits.

La fillette, dont l’identité reste protégée par les autorités, a été enlevée à son école à Arcachon (périphérie sud de Port-au-Prince) le mercredi 28 novembre 2012. Cette petite a été libérée dans la soirée du vendredi 30 novembre.

Aucune rançon n’a été donnée, selon les informations officielles.

La police veut, toutefois, continuer l’enquête et compte interroger les parents de la victime.

Un autre cas recensé est celui d’une jeune fille de 21 ans, enlevée, chez elle à la Croix-des-Bouquets, par des hommes armés, dans la nuit du mercredi 28 au jeudi 29 novembre.

Elle est étudiante en sciences administratives à l’Université Notre Dame d’Haïti (Undh). Une enquête est en cours.

Un policier national arrêté

Suspecté d’être membre d’un réseau mafieux, le policier national Johnny Dorlus a été appréhendé à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince, le jeudi 29 novembre 2012, au moment où il s’apprêtait à quitter le pays.

Il n’avait pas informé ses supérieurs de son déplacement.

Michel Forst déplore, une nouvelle fois, l’impunité et la situation globale des droits humains dans le pays

L’expert indépendant des Nations Unies pour Haïti, le français Michel Forst, s’inquiète des irrégularités qu’il observe dans le respect des droits humains, lors de sa 11e visite dans le pays qui s’est achevée le 30 novembre.

« Il est inconcevable que dans une situation d’État de droit, ceux, qui sont chargés de faire respecter les lois et de les appliquer, ne les respectent pas », dit-il dans le cadre d’une conférence de presse, tenue à la base logistique de la mission onusienne au nord-est de Port-au-Prince.

Il affirme constater des arrestations, des détentions illégales et arbitraires, par le pouvoir en place.

Par ailleurs, l’économie haïtienne ne devrait pas compter sur les investisseurs français pour le moment, considérant les limites que présentent le code du commerce, le cadastre, le foncier et l’instabilité dans le respect des droits sociaux, toujours selon les déclarations de l’expert Forst.

Vers une réhabilitation du local du corps des pompiers à Port-au-Prince

Une délégation de la mairie québécoise, qui a visité le pays à la fin du mois de novembre 2012, promet d’étudier l’état actuel du bâtiment, où est logé le corps des sapeurs-pompiers (Champs-de-Mars, centre de la capitale) dans l’idée de le reconstruire.

Les autorités municipales québécoises envisagent également de contribuer au renforcement des sapeurs-pompiers haïtiens. [srh kft rc apr 3/12/2012 13:30]